La conscience, l’initiation et le langage !

La conscience, l’initiation et le langage ! 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Cher lecteur :

Je veux vous faire parvenir le message suivant lié à :

LA CONSCIENCE, L’INITIATION ET LE LANGAGE !

Cher lecteur :

Quand nous avons connu la Gnose en obéissant à un appel intérieur qui nous a mené jusqu’à elle, nous avons commencé notre périple ésotérique pour tâcher de nous réunir, un jour, à notre ÊTRE RÉEL. Il y a ceux qui commencent ce périple à un jeune âge, d’autres à l’âge mature et certains autres déjà dans la vieillesse.

En tout cas, la chose intéressante c’est d’entrer en contact avec la veritas sapientia qui nous mène à l’étude de nous-mêmes et à la pratique des dénommés TROIS FACTEURS DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE. Alors, cher lecteur, nous commençons notre apprentissage avec les phases A, B et C de nos enseignements sacrés, qui sont la maternelle de notre trajectoire. Dans cette période, nous commençons à nous nourrir de la terminologie gnostique et nous commençons également à essayer de nous exercer avec les pratiques propres à notre Évangile.

Ultérieurement, quand nous sommes considérés comme étant vraiment intéressés par nos études, on nous donne l’Arcane des Arcanes, et avec cette clé ou clef nous nous introduisons dans la plus haute de toutes les magies, qui n’est autre que la supra-sexualité.

Cette Haute Magie commence à opérer en nous divers prodiges, des métamorphoses variées, si nous la réalisons selon les règles hermétiques, c’est-à-dire si nous sommes capables de SAVOIR NOUS NOURRIR DU POUVOIR DE L’AMOUR VÉRITABLE, très éloigné, certes, de la sexualité animale.

Quand, finalement, nous sommes bénis par l’Esprit Saint et que le FEU SECRET de notre bénie Mère intérieure ou Stella Maris s’éveille à la base de notre épine dorsale, on dit alors que nous nous sommes introduit dans le Chemin Hermétique, car avant que ce phénomène n’arrive, nous restons des CHELAS ou aspirants au Chemin Sacré. Quand la flamme serpentine commence son parcours par nos nadis vertébraux, nous devenons alors des ARHATS, c’est-à-dire quelqu’un qui est baigné par les forces de l’Esprit saint.

Quand ce feu serpentin a parcouru toute notre épine dorsale et que c’est arrivé dans plusieurs de nos véhicules outre notre corps tridimensionnel ou matériel, nous sommes alors appelés INITIÉS, car nous avons reçu des INITIATIONS liées aux processus des SERPENTS DE FEU et, plus tard, aux SERPENTS DE LUMIÈRE. Ainsi, nous aurons achevé les processus correspondants à la PREMIÈRE MONTAGNE, pour parler en termes sacrés.

Durant tous ces processus précédemment mentionnés, nous sommes instruits, clairement, par notre Gourou, le V.M. Samael Aun Weor, et par notre Père-Mère intérieur. Cependant, si nous avons mené un bon binôme de NAISSANCE ET DE MORT, alors, à mesure que s’ouvre à nous le chemin qui devra nous mener à la DEUXIÈME MONTAGNE, les instructions que nous recevrons deviendront plus secrètes et le langage qu’on nous octroiera sera de plus en plus occulte.

Cela signifie qu’à mesure que nous ÉVEILLONS LA CONSCIENCE et que nous sommes consumés par la flamme serpentine, les choses deviendront pour nous plus « labyrinthiques » ─ pour utiliser un terme ─, et dans ces circonstances nous aurons besoin d’être à la hauteur pour comprendre ce qu’on veut nous indiquer, car sinon nous pourrions rester bloqués dans la traversée que nous essayons de mener à bien. 

Pour être plus clair à ce sujet, je vous dirai, par exemple, que lorsqu’ils recommandèrent au V.M. Samael, à la moitié de la DEUXIÈME MONTAGNE, de reprendre ses travaux alchimiques après une pause alchimique qui dura environ huit ans, un Adepte s’approcha de lui et, lui montrant une branche d’une plante aromatique, lui dit : « Tu dois commencer à t’alimenter de cette fragrance »… Heureusement, amis et amies, le Maître Samael capta intuitivement ce qu’on voulait lui indiquer et mit à nouveau ses distillations en marche.

Quand on voulut avertir votre serviteur qu’il était en train d’entrer dans la DEUXIÈME MONTAGNE, outre le fait de m’être vu entrer dans un désert aride, je fus reçu par quelques Adeptes qui, mystérieusement, me dirent : « Bienvenu en Yougoslavie ! ». Quand je revins à mon corps physique, cette phrase résonnait dans ma tête et durant des jours je tâchai de trouver son vrai sens, jusqu’à ce qu’enfin je le trouvai. On me disait : « Bienvenu au terrain qui deviendra pour toi comme un JOUG DANS LA VIE » ; et réellement ce fut ainsi, cher lecteur, tout commença, comme le dit bien le Maître Samael, à se gâter

Il est nécessaire, pour tout cela, d’approfondir notre mort pour que notre Conscience s’étende et que nous puissions être aidés quand on nous donne des instructions de manière kabbalistique, soit sous la forme de phrases ou de symboles… Que celui qui a de l’entendement comprenne et que celui qui a des oreilles entende car ici il y a de la sagesse…..

À un autre moment de son existence, le Maître Samael nous dit que lorsqu’ils voulurent lui rappeler internement ses engagements envers la Fraternité Blanche, ils lui prononcèrent la phrase suivante : « N’oublie pas TIJITLIS »… ????

Ce mot, même si nous le cherchons dans un dictionnaire russe, allemand, français, espagnol ou même mongol, nous ne le trouverons jamais, car c’est un mot qui appartient à la langue divine. Et que signifie : TIJITLIS ??? Réponse : la doctrine. On lui disait qu’il devait continuer à donner les enseignements gnostiques…, ni plus ni moins… Et qu’arriverait-il si notre Conscience n’est pas à la hauteur de cette terminologie ? Eh bien, simplement, peut-être nous égarerions-nous, nous finirions peut-être par faire des bêtises ou par abandonner le chemin hermétique… C’est arrivé à beaucoup de gens qui voulurent conquérir le ciel en pensant seulement à leurs alchimies et en oubliant LA NÉCESSITÉ DE MOURIR D’INSTANT EN INSTANT !!!

Celui qui a atteint la Maîtrise, par exemple à la fin de la Deuxième Montagne, on commence à lui parler internement dans un langage absolument crypté. Il est également évident que si on atteint l’état de Maître Libéré, les choses deviendront encore plus obtuses pour le discernement auquel l’animal intellectuel est habitué.

Dans son œuvre LE MARIAGE PARFAIT l’Avatar nous dit, à propos de tout cela, des choses comme celles-ci :

De toutes les prières rituelles, la plus puissante est le Notre Père. C’est une prière magique d’un immense pouvoir. Imagination, Inspiration, Intuition, sont les trois chemins obligatoires de l’Initiation.

Le Maître Huiracocha dit ceci :

« D’abord il faut voir intérieurement les choses spirituelles et, ensuite, il faut écouter le Verbe ou la Parole Divine pour préparer notre organisme spirituel à l’Intuition.

Cette Trinité se trouve dans les trois premières suppliques du Notre Père, à savoir :

–‘Que ton Nom soit sanctifié’, c’est-à-dire, le Verbe Divin, le Nom Magnifique de Dieu, la Parole Créatrice.

–‘Que ton Règne vienne à nous’, c’est-à-dire : avec la prononciation du Verbe, des Mantras, le Royaume Interne des Saints Maîtres vient à nous.

–‘Que ta Volonté soit faite, sur la Terre comme au Ciel’. C’est en cela que consiste l’Union avec Dieu, qui résout tout ».

Avec ces trois demandes, dit Krumm-Heller, nous avons tout demandé, et si un jour nous l’obtenons, nous serons alors des dieux, et, par conséquent, nous n’aurons plus besoin de demander ».

Et le Patriarche nous ajoute dans un autre des chapitres de cette grande œuvre :

« Lorsque l’Initié a été illuminé par le Feu Brahmique, il entre dans le Cercle Ésotérique ou Secret de l’Humanité. Dans ce Cercle nous rencontrons une famille ineffable, constituée de ces vieux Hiérophantes qui sont connus dans le monde en tant qu’Avatars, Prophètes, Dieux, etc.

Les membres de cette famille distinguée se trouvent dans toutes les races avancées de l’espèce humaine. Ces êtres sont les fondateurs du Bouddhisme, du Taoïsme, du Christianisme, du Soufisme, etc., etc. À vrai dire, ces êtres sont peu nombreux mais, malgré qu’ils soient si peu nombreux, ils sont réellement les directeurs et recteurs de l’espèce humaine.

La Conscience Cosmique comporte d’infinis degrés de développement. La Conscience Cosmique d’un nouvel Initié est inférieure à celle d’un Ange et celle d’un Ange ne peut être aussi développée que celle d’un Archange. En cela, il y a des degrés et des degrés. C’est l’échelle de Jacob.

Il s’avère impossible de parvenir à la Conscience Cosmique sans la Sainteté. Il est impossible d’obtenir la Sainteté sans l’Amour. L’Amour est le chemin de la Sainteté. La forme de manifestation la plus grandiose de l’Amour a lieu durant la Magie Sexuelle. En ces instants-là, l’homme et la femme ne forment plus qu’un seul être hermaphrodite, terriblement divin ».

Ainsi, cher lecteur, nous avons besoin URGEMMENT de la MORT INTÉRIEURE pour que notre Conscience puisse se développer tout comme notre purification ou sainteté. Il est indispensable de croître animiquement avec l’aide du feu, mais il est aussi extrêmement important que notre édifice soit bien édifié sur le terrain de Saturne pour que notre œuvre soit complète et approuvée par les Dieux Saints…..

Je vous laisse maintenant quelques réflexions pour méditer :

«Il ne suffit pas d’acquérir la science, il faut aussi l’utiliser ».
Cicéron

« Le sage se souvient du passé, jouit du présent et prévoit le futur ».
Isocrate

« La sagesse n’est autre chose que la science du bonheur ».
Diderot

« Nous parlons du plus parfait degré de perfection qu’on puisse atteindre dans cette vie, qui est la transformation de Dieu ».
Saint Jean de la Croix

Oremus…
KWEN KHAN KHU

*

code