Pourquoi un maître ou un avatar se voit-il obligé d’avoir recours à l’emphase et à la force quand il doit délivrer un message ?

Pourquoi un maître ou un avatar se voit-il obligé d’avoir recours à l’emphase et à la force quand il doit délivrer un message ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers lecteurs :

Je prends mon temps pour vous écrire quelque chose que je considère important d’arriver à comprendre, il s’agit de :

POURQUOI UN MAÎTRE OU UN AVATAR SE VOIT-IL OBLIGÉ D’AVOIR RECOURS À L’EMPHASE ET À LA FORCE QUAND IL DOIT DÉLIVRER UN MESSAGE ?

Chers amis :

Nombreuses sont les personnes qui ont qualifié le message de notre Patriarche de TRÈS FORT et il y a eu des personnes qui sont arrivées à le qualifier d’irascible et de peu délicat…

Pour comprendre pourquoi l’œuvre de l’Avatar du Verseau est terriblement FORTE et EMPHATIQUE, il est nécessaire de comprendre plusieurs lignes d’action, à savoir :

1. L’Être du Patriarche gnostique est le Génie de Mars. Mars est la planète liée zodiacalement à la MILICE ou à la GUERRE, comprenez dans ce cas à la MILICE CÉLESTE et à la guerre contre les ténèbres. D’ailleurs, la tradition hindouiste dit à propos du Kalki Avatar que ce serait le dernier des dix Avatars qui devraient se manifester au cours de la Race Aryenne, et ils le surnomment « le Destructeur ». Évidemment, il ne s’agit pas d’un destructeur d’êtres humains, mais d’un destructeur de forces sinistres, concrètement le destructeur du Kali-Yuga ou Âge Noir. Pour se transformer en LE GRAND DESTRUCTEUR, il est impératif de s’être avant détruit soi-même en ce qui concerne l’essaim de malignité que toute personne porte en elle, et plus encore quand il s’agit d’un Bodhisattva tombé. À ce sujet, le V.M. Samael commentait très souvent qu’une fois, se trouvant dans les mondes internes et n’étant pas encore en train de vivre le Chemin Secret, il rencontra sa Monade divine, son Être Réel intérieur profond, qu’il rencontra à l’intérieur d’une sorte de taverne. Une fois là, cette Monade martienne prit son Âme Humaine ─ son Bodhisattva humain ─ par la ceinture et le jeta par une fenêtre, ledit Bodhisattva allant tomber sur un bourbier. L’Être Réel, s’approchant ensuite et tenant dans sa main droite une chaîne en acier, qu’il faisait tourner en cercles dans une attitude menaçante contre son Bodhisattva, l’apostropha ainsi :

─Bon, dans cette existence, vas-tu m’aider ou non ???

Devant de telles paroles de son Être Réel, nous commentait le Patriarche, il resta stupéfait et répondit immédiatement :

─Oui, oui, oui, mon Seigneur, bien sûr que oui, je coopèrerai avec toi dans tout ce que tu m’ordonnes !!!

Terrible situation, patient lecteur. « Alors ─ nous commentait le Maître Samael ─ je décidai de prendre très au sérieux ces mots du Béni ─ en se référant à son Ancien des Jours ou Monade pythagoricienne ─ et je pris la résolution de me lever du bourbier du Samsara »…

Nous devons tâcher de comprendre que si la Monade elle-même était intéressée à lever son Bodhisattva de la boue de la terre, c’était aussi parce que la Monade était stimulée depuis les profondeurs les plus inconnues. C’est-à-dire que le Theomegalogos lui-même insistait auprès du Logos Martien pour qu’il accomplisse sa mission au plus vite, et voilà pourquoi il s’était présenté devant son âme humaine d’une manière si martiale. C’est une chaîne de commandements, chers amis, c’est ainsi qu’il faut le comprendre. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. C’est ce que le grand Hermès Trismégiste disait dans sa Table d’Émeraude.

2. Les messages antérieurs à l’œuvre samaelienne furent dictés au genre pseudo-humain pour le préparer psychiquement à l’avènement de la parole synthétique de l’Avatar de l’Ère du Verseau. Voilà pourquoi notre monde a reçu beaucoup d’enseignements que nous qualifierions aujourd’hui de NIRVANIQUES, parce qu’ils visaient surtout à essayer de semer des inquiétudes mystiques dans les masses sociales qui commençaient déjà à se tourner vers le matérialisme dialectique et le matérialisme historique, menés par des personnages aussi sinistres que Charles Darwin et Karl Marx. C’est pourquoi apparurent des auteurs comme le Dr. Atkinson, Paul C. Jagot, Rudolf Steiner, Madame Blavatsky, Jiddu Krishnamurti, Charles Webster Leadbeater, Sivananda et son Yogisme, Gurdjieff, Ouspensky, Ramacharaka, le V.M. Huiracocha, Eliphas Levi, Max Heindel et son Rosicrucisme, Annie Besant et beaucoup d’autres, dont le legs servit de maternelle à cette humanité confuse et dépourvue d’aspirations spirituelles sincères…..

3. Avec la tombée en disgrâce de la vraie Franc-maçonnerie et du vrai Rosicrucisme et, également, avec l’arrivée de la Première et Deuxième Guerres Mondiales, la société de bipèdes tricérébrés, erronément appelés hommes, entra dans une courbe absolument INVOLUTIVE ET DÉCADENTE qui lança l’espèce humaine vers l’abîme des drogues et de l’infra-sexualité, tout cela accompagné de l’ONDE DIONYSIAQUE, qui viendrait avec l’entrée de notre monde dans la constellation du Verseau. L’humanoïde terrestre ne sut pas, à cause de l’Ego animal terriblement renforcé, se polariser correctement avec la planète Uranus ─ qui est la maison du Verseau ─ et non plus avec Saturne, et à cause du mauvais secrétaire que nous portons en nous, il interpréta la force révolutionnaire d’Uranus d’une manière erronée, et au lieu de chercher sa libération intérieure, il se dédia à provoquer des révolutions de sang et d’eau-de-vie, ce qui, avec le mauvaise usage de la sexualité, se transforma en monnaie d’échange avec le phénomène hippie.

Avant l’arrivée de la Deuxième Guerre Mondiale, l’humanité avait certains principes qu’elle respectait et cherchait à incarner, des principes liés à l’éthique supérieure et à la recherche de valeurs éternelles. C’est ce qui servit de fondement aux nazis pour créer une idéologie qui semblait vouloir rendre aux peuples nordiques leur authenticité, leur identité, leurs valeurs et leur vraie image. Cependant, il est écrit dans le testament de la sagesse éternelle que tout idéal, aussi merveilleux qu’il puisse paraître, s’il ne tient pas compte de la dissolution de l’Ego animal, est condamné à l’échec !!!, et ce qui ressemblait à un grand rêve finit par devenir un épouvantable cauchemar pour l’humanité.

4. À une humanité déjà déçue et frappée par deux guerres mondiales, on ne pouvait pas continuer à lui parler de doctrines pseudo-spiritualistes, surtout quand les églises commençaient à montrer qu’elles étaient séparées de leurs propres principes qu’elles proclamaient─ surtout l’église catholique et l’église orthodoxe entre autres ─ et la termite de l’HÉDONISME commençait à défaire les bases éthiques et morales de presque tous les credo de notre monde.

Devant ce panorama, l’apparition de la Gnose devait être comme une trompette tonitruante qui secouerait les fondations de la société pseudo-humaine afin de montrer à l’animal intellectuel que soit il se révolutionnait et changeait son statut médiocre, soit il se livrait aux forces mécaniques de la Loi d’Involution. À ce moment-là, le pseudo-homme terrestre faisait alors face au dilemme shakespearien d’ÊTRE OU NE PAS ÊTRE définitivement……

À mesure que le Bodhisattva du Logos Martien éveillait et développait toutes les potentialités qui se cachaient à l’intérieur de lui, il recevait de manière directe et transcendantale les enseignements de sa Monade sacrée, ce qui se transforma, au fil des ans, en un MESSAGE POUR LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE. Il s’agissait ─ disait le V.M. Samael Aun Weor ─ de sauver au moins le chapeau du noyé…, et ce fut la mission que le Père de la Gnose contemporaine décida de réaliser.

Il est évident, cher lecteur, que le message gnostique finit par être réservé à un petit nombre, malheureusement, malgré que la doctrine gnostique fut adaptée aux dénommés temps modernes qui courent de nos jours et malgré le fait prodigieux d’être un enseignement qui régénère l’Homo sapiens sapiens à tous les niveaux physiques et métaphysiques. Ce fut la Gnose samaelienne qui a appelé les choses par leur vrai nom, sans fausses étiquettes et sans détails inutiles. Quand il fut nécessaire d’expliquer à la cohue humaine qu’elle était en train DE SE DÉGÉNÉRER SEXUELLEMENT et, enfin, PSYCHIQUEMENT, le V.M. Samael prit l’épée de Damoclès et, avec son œuvre monumentale LE MARIAGE PARFAIT, il clarifia aux couches sociales endormies ce qu’était LA SEXUALITÉ NORMALE, L’INFRA-SEXUALITÉ ET LA SUPRA-SEXUALITÉ, en accompagnant toute cette superbe explication des fameux TROIS FACTEURS DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE, à savoir :

  • Mourir psychologiquement─.
  • Naître ─ fabrication de la vraie âme ─.
  • Sacrifice pour l’humanité ─ exercice de la charité envers nos semblables ─.

Cependant, comme le Logos Martien était, et demeure, intéressé à montrer le Chemin Secret avec tous ses détails pour arriver à faire connaître la vraie vie spirituelle à cette humanité, il spécifia très clairement que ce changement radical n’était réalisable que par les personnes qui, organiquement et psychiquement, avaient au moins un pourcentage de BON SENS, et c’est pourquoi il n’eut pas d’autre choix que d’avertir les créatures somnolentes de notre monde que le royaume des cieux était fermé AUX HOMOSEXUELS, LESBIENNES, TRAVESTIS, BISEXUELS, etc., etc., etc. Parce que la Vérité est comme les tempêtes : quand elle arrive, elle fait des ravages… C’EST CE QUI EST ÉCRIT DANS LE LIVRE DE LA VIE…..

Il faut comprendre que pour un Avatar, ce n’est pas réconfortant d’avoir à parler aux masses en utilisant un langage cinglant, tranchant, direct et sans détours, surtout quand il faut lancer ce message aux foules d’un Kali-Yuga assourdissant comme celui que nous sommes en train de vivre, une époque ultra-sinistre dans laquelle s’unissent non seulement les ténèbres internes cachées dans le psychisme de l’humanoïde contre lui-même, mais en plus les ténèbres externes, qui attaquent de toutes leurs forces pour augmenter l’illusionnisme collectif de la fausse science et de la séductrice technologie maligne propre à la Bête intérieure dont le nombre est 666…

La Gnose Samaelienne, chers amis, est le dernier bastion de forces absolument divines qu’il reste à cette folle espèce pseudo-humaine. Nous savons aujourd’hui que, malgré TOUS LES SACRIFICES que le V.M. Samael voulut faire volontairement, une nuit, se trouvant dans sa demeure sur les terres mexicaines, méditant à des heures du petit matin, il eut un profond sursaut et fondit en larmes profondément. Quand son épouse prêtresse lui demanda :

Quelle est la cause de tes larmes ?

Il répondit :

J’ai échoué, mon message n’a pas été compris par cette humanité !!!

Indiscutablement, la mission confiée par la Monade au Bodhisattva a été accomplie, car ce Bodhisattva développa un corps doctrinal terriblement transcendantal et transcendant, absolument accompagné par la logique supérieure et par une dialectique et une didactique étonnamment extraordinaires….. Ce qui est réellement arrivé, c’est que le récipiendaire humain n’a pas été, et n’est toujours pas, à la hauteur du message que ce Messager du Verseau nous a apporté depuis les hauteurs logoïques. Les choses sont ainsi, illustre lecteur !

Permettez-moi maintenant de vous laisser quelques phrases pour la réflexion :

« On a atteint la Maîtrise quand on n’erre pas ni ne chancèle dans l’exécution ».
Nietzsche

« Le martyre requiert qu’il y ait une lutte, c’est-à-dire quelqu’un qui conteste la vertu ou la vérité ».
P. Vitoria

« La fin de tout l’humain est arrivée quand il ne reste pas autre chose que la foi en les intérêts matériels ».
Quintilien

« Devant un problème humain, les matérialistes analysent la partie facile, nient la partie difficile et rentrent chez eux prendre le thé ».
G. K. Chesterton

« L’OISEAU BRISE LA COQUILLE. L’ŒUF EST LE MONDE. CELUI QUI VEUT NAÎTRE DOIT D’ABORD BRISER UN MONDE. L’OISEAU VOLE VERS DIEU. LE DIEU S’APPELLE ABRAXAS ».
Stephan Hoeller

KWEN KHAN KHU

*

code