Quelle est la nature de la volonté du Père ?

Quelle est la nature de la volonté du Père ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Très chers lecteurs :

Il me semble très opportun de vous écrire quelques pages sur :

QUELLE EST LA NATURE DE LA VOLONTÉ DU PÈRE ?

Chers amis, il s’avère très difficile de porter un jugement sur la nature de la volonté de l’ÊTRE, purement et simplement parce que, pour commencer, l’ÊTRE est l’ÊTRE, et la raison d’ÊTRE de l’ÊTRE, il faut la chercher à l’intérieur de Lui-même. N’oublions jamais que l’ÊTRE c’est Dieu en nous, l’un de ses infinis rayons. Il est indiscutable que l’ÊTRE jouit d’attributs très sacrés que nous, les mortels, ne possédons pas du fait que nous appartenions au monde de la relativité et, également, parce que nous sommes, lamentablement, une multiplicité égoïque ou égocentrique.

Quand une personne a réalisé le Grand Œuvre intérieur, la chose devient différente, car une personne autoréalisée a des centres de connexion avec son propre ÊTRE qui étaient auparavant endormis. C’est le cas du centre magnétique que tout être humain possède ─ à l’état latent ─ dans l’entre-sein, concrètement dans la zone corporelle appelée cabalistiquement TIPHERETH. Quand un individu autoréalisé veut savoir si l’ÊTRE est d’accord ou pas avec quelque chose qui l’intéresse de réaliser, il lui suffit de se concentrer dans cette zone magnétique et de là l’ÊTRE lui fait savoir s’il est d’accord ou pas.

Ce qui doit être très clair pour nous, c’est que l’ÊTRE est pleinement investi dans notre existence que cela nous plaise ou non, mais pas toujours pour nous donner des petites tapes sur l’épaule, mais aussi pour passer des accords avec la Grande Loi pour qu’on nous fasse payer certaines dettes karmiques. De là que l’amour de l’ÊTRE pour nous est un AMOUR CONSCIENT. L’amour de l’ÊTRE n’est pas compris par l’humanoïde terrestre car cet humanoïde ne sait même pas ce qu’est l’amour.

Mais nous devons savoir, patient lecteur, que l’ÊTRE, en accord avec la Grande Loi, a déterminé l’endroit où nous naissons ou nous sommes nés. L’ÊTRE sait d’avance si nous devons payer karmiquement certaines dettes dans notre pays de naissance et il considère nécessaire qu’on nous applique cette médecine. De même, l’ÊTRE, et pas seulement l’Ego, peut avoir été derrière nos échecs matrimoniaux car nous avons eu besoin de boire le purgatif karmique que nous méritions pour avoir fait du mal à des personnes du sexe opposé dans d’autres existences, etc., etc., etc.

Dans la partie contraire à ces disquisitions, nous devons également affirmer que si nous avons eu la joie de connaître quelqu’un de très important dans ce monde mayavique, cela peut être dû à une récompense que notre ÊTRE considère que nous méritons pour certaines bonnes actions que nous avons faites ou parce que l’ÊTRE lui–même est intéressé à ce que nous ayons eu cette relation avec ces personnes…

Une fois, avant d’aller dormir, le V.M. Samael et votre serviteur eurent le dialogue suivant :

Maître.─ Sais-tu avec qui j’étais la nuit dernière dans les mondes internes ?

Disciple.─ Non, Maître, je ne le sais pas…

Maître.─ Eh bien, te souviens-tu de Rafael Romero Cortés, le Bodhisattva du pharaon Khephren ?

Disciple.─ Oui, Maître, je m’en souviens parfaitement !

Maître.─ Te souviens-tu qu’il a désincarné il y a environ quatre ans ?

Disciple.─ Oui, Maître, je m’en souviens !

Maître.─ Eh bien, la nuit dernière il a été jugé par la Grande Loi et, comme j’ai été son précepteur dans l’ancienne Égypte, j’ai été appelé pour être présent lors de ce jugement…

Disciple.─ Et qu’est-il alors arrivé, Maître ?

Maître.─ Eh bien son propre ÊTRE a demandé aux Seigneurs du Karma de l’envoyer à l’abîme car il le considérait comme un cas irrécupérable pour ses plans !

Disciple.─ Mais, Maître, ce n’est que maintenant qu’ils l’ont jugé ? Normalement les gens meurent et sont immédiatement jugés après leur décès, je ne comprends pas… !!!

Maître.─ Tu dois savoir que les Bodhisattvas ne sont pas soumis aux lois qui gouvernent les gens communs et courant !

Disciple.─ Je comprends, Maître, je comprends ! Et qu’est-il alors arrivé, Maître ?

Maître.─ Eh bien j’ai dû moi-même l’emmener aux portes de l’enfer et, pour comble, ce Bodhisattva était conscient à ce moment-là…

Disciple.─ Que c’est triste, Maître, tout ça me semble très triste !

Maître.─  Eh bien la volonté du Père est ainsi, même si ça nous semble cruel.

Disciple.─ Mais Rafael Romero Cortés avait-il terminé ses cent-huit existences ?

Maître.─ Les Bodhisattvas ne sont pas soumis aux cent-huit existences !

Disciple.─ Aaaahhhh, ça je ne le savais pas, Maître !

Maître.─ Eh bien maintenant tu le sais ! Compris ?

Disciple.─ Oui, Maître, compris !

Ainsi, illustre lecteur, l’ÊTRE base sa volonté sur sa propre omniscience et très souvent ce qui peut nous sembler étrange ou cruel s’avère pour l’ÊTRE une normalité absolue, compte tenu de ses plans futurs…

L’ÊTRE peut s’offrir le luxe de planifier, maintenant même, à l’instant où vous lisez ces lignes, des évènements pour votre prochaine existence et nous n’avons même pas la moindre idée de ce qui nous arrivera.

Une autre chose très différente est le fait d’AVOIR ÉVEILLÉ LA CONSCIENCE, car dans ce cas, comme il y a une connexion permanente avec notre intime réalité intérieure profonde, nous pouvons contacter notre Père, parler avec Lui et faire des arrangements pour maintenant ou pour plus tard…..

Il est important de savoir, cher lecteur, que la volonté de l’ÊTRE repose sur une éthique supérieure qui n’a rien à voir avec la morale jusqu’ici connue par l’humanité. Non. L’ÊTRE fonde sa volonté sur la base d’objectifs qui transcendent ce que nous appelons MORAL ou IMMORAL, les décisions de l’ÊTRE obéissent à des desiderata à caractère divin.

Voyons un autre exemple, chers amis. Le Bodhisattva de ce personnage historique appelé NAPOLÉON est utilisé, jusqu’à maintenant, par son propre ÊTRE RÉEL en accord avec la Grande loi pour punir les peuples… Cela pourrait paraître absurde aux intellectueloïdes de notre époque, mais pas aux Grands Frères de la Fraternité Blanche. Ce fut ainsi que Napoléon entraîna avec lui beaucoup de soldats à la mort. Mais si nous nous fixons un peu sur ce personnage, nous observerons des choses étranges en lui. Exemple : Napoléon aimait emmener avec lui dans les batailles des scientifiques, des dessinateurs, des médecins, etc., etc., etc. Tout cela s’avère étrange. Et grâce à cette idiosyncrasie de Napoléon, le jeune Jean-François Champollion put déchiffrer les hiéroglyphes que ses troupes trouvèrent en Égypte écrits sur la célèbre Pierre de Rosette. Sur cette pierre, il y avait un texte écrit en trois langues, à savoir :

A.     Langue hiéroglyphique.

B.     Langue démotique ─ une variante de la langue des égyptiens ─.

C.     Langue grecque.

Comme Champollion connaissait le grec, il put alors comprendre ce que disait ce texte écrit en langue hiéroglyphique et, plus tard, il compris directement le langage des gens du pays ensoleillé de KEM. Voilà comment le Père utilisa ce Bodhisattva pour faire payer des karmas à beaucoup de gens et, d’autre part, il l’utilisa pour faire la lumière sur des choses qui intéresseraient l’humanité…

Autre cas : tout le monde a connu l’histoire d’Hitler et les graves conséquences de ses décisions. En parlant un jour avec notre Avatar, il me commenta que ce Bodhisattva avait été désigné par la Loge Blanche pour créer en Allemagne une superpuissance que d’autres peuples d’Europe et du monde pourraient arriver à imiter. À cet effet, des travaux étaient faits dans l’Agarthi pour qu’Hitler arrive à occuper la magistrature allemande, ce qui fut le cas. Le plan consistait à ce qu’Hitler s’empare du Benelux ─ Belgique, Hollande et Luxembourg ─ et qu’il s’empare de l’Autriche, sa patrie natale. Mystérieusement, bien que l’Allemagne ait été vaincue dans la Première Guerre Mondiale, personne ne comprit comment l’Allemagne put se lever et devenir à nouveau un pays avec une énorme armée et une population super disciplinée. L’expérience était en train de fonctionner et de nombreuses mesures du régime nazi commencèrent à susciter la sympathie dans d’autres pays ─ y compris l’Angleterre, les États-Unis, etc., etc., etc.─. Quand Hitler avait déjà intégré l’Autriche et le Benelux dans le Troisième Reich, alors la Loge Noire mit sur son chemin un puissant mage noir qui entra dans l’histoire sous le nom de « l’homme aux gants verts ». Ce mage noir se fit passer pour un envoyé de l’Agarthi lui-même et convainquit Hitler qu’il était important pour sa mission d’étendre le Troisième Reich vers l’Est et qu’il devait commencer en envahissant la Pologne. Cet évènement ne passa pas inaperçu pour la Fraternité Blanche et ils enlevèrent immédiatement l’appui interne au Bodhisattva portant le nom terrestre d’Hitler. CONCLUSION : Hitler s’oublia lui-même, il désobéit aux ordres qu’il avait initialement reçus et ses agrégats de CONVOITISE, d’ORGUEIL, de COLÈRE et de PRÉPOTENCE l’aveuglèrent et le menèrent sur les chemins de la folie. Il est actuellement EN TRAIN D’INVOLUER. Dans ce cas, il est évident que le Père ne peut pas coopérer avec un Bodhisattva rebelle et l’ÊTRE lui-même l’abandonne. Quand l’ÊTRE nous abandonne, nous nous trompons dans tout ce que nous faisons, chers lecteurs…

Tout ce qui vient d’être commenté doit alors nous servir à nous demander :

Vaut-il la peine de désintégrer l’EGO ANIMAL que nous portons en nous ?

Vaut-il la peine D’ÉVEILLER NOTRE CONSCIENCE ?

Vaut-il la peine d’être en contact direct avec notre ÊTRE Réel ?

La réponse est évidente : OUI.

Par conséquent, rappelons-nous cette phrase de notre Patriarche Samael Aun Weor qui dit textuellement ceci : « Tout projet qui ne tient pas compte de la dissolution de l’Ego animal à l’intérieur de nous, aussi beau qu’il puisse paraître, est condamné à l’ÉCHEC »…

Voici quelques phrases pour la réflexion:

« Piété et obéissance : ce sont les racines de l’humanité ».
Confucius

« Nulle passion n’aveugle autant que l’orgueil ».
Bretón de los Herreros

« L’orgueilleux se dévore lui-même ».
Shakespeare

« Ne pas admettre de correction ou de conseil sur le travail lui-même est de la pédanterie ».
La Bruyère

SI TE FATA VOCANT.
─‘Si les destins t’appellent’─.

QUE LES BÉNÉDICTIONS ÉTERNELLES SOIENT SUR VOUS TOUS.
Kwen Khan Khu