La cruauté de l’humanoïde rationnel aura-t-elle par hasard une limite ?

La cruauté de l’humanoïde rationnel aura-t-elle par hasard une limite ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers amis :

Je prends l’écriture pour vous faire parvenir un message relatif à :

LA CRUAUTÉ DE L’HUMANOÏDE RATIONNEL AURA-T-ELLE PAR HASARD UNE LIMITE ?

Estimés lecteurs, à maintes reprises notre béni Patriarche, le V.M. Samael Aun Weor, nous a clairement souligné la gravité du psychisme du mal nommé homme à cause de l’existence de l’EGO PLURALISÉ.

Il semble incongru, il semble vraiment invraisemblable, que le dénommé Homo sapiens sapiens ait permis que son Ego animal l’ait déformé in extremis psychologiquement, au point de ne même pas avoir de point d’équilibre dans sa vie psychique et physique. L’humanoïde rationnel a soi-disant évolué depuis des millions d’années, c’est ce que disent les grosses têtes de l’anthropologie officielle et les partisans du matérialisme historique et du matérialisme dialectique…

Avec une telle quantité de millions d’années, nous devrions, en pensant logiquement, être en train de nous transformer en quelque chose comme des Anges, des Archanges, etc., etc., mais la triste réalité est différente. Au fil du temps, NOUS SOMMES DEVENUS PIRES à tous les égards. Si l’anthropoïde des cavernes traînait sa femme en la tirant par les cheveux, mangeait comme les animaux et était un être qui détruisait tout sur son passage, aujourd’hui la seule chose qui a changée semble être la façon de s’habiller et certaines manières qui donnent l’apparence de normalité, qui donnent l’apparence d’être face à un être humain.  Mais rien n’est plus éloigné de cette croyance, car si nous lisons l’histoire de notre race, la seule chose qui la défini sont les guerres et le désir de devenir les maîtres des personnes et de leurs territoires…

Qu’est-il arrivé avant la Rome antique ? Eh bien, simplement que l’Europe était un continent peuplé de TRIBUS qui s’entre-tuaient sans limite de temps. Quand la Rome commença à croître militairement et qu’elle créa son sénat, ces humanoïdes voulurent, selon eux, CIVILISER LE MONDE ANTIQUE, et quelle était la solution ? : LES GUERRES pour offrir à ces vandales la fameuse PAX ROMANA. En ce temps-là, au moins les hommes ─ humanoïdes ─ se livraient bataille entre eux dans un champ à ciel ouvert. Les camps en lutte s’échangeaient entre eux des flèches incendiées, des pierres qui étaient jetées du haut de quelques tours, etc., etc., etc., et, surtout, les généraux qui commandaient ces armées se trouvaient à la tête de leurs troupes pour encourager leurs soldats.

Avant la Rome, il y eut la Grèce, avec Alexandre le Grand à sa tête, qui se lança dans la guerre arrivant jusqu’en Inde, toute une prouesse militaire. Cependant, toute cette ordalie ne servit à rien et la Rome la mit ensuite à genoux.

Au bout de quelques siècles, la même Rome, avalée par son EGO ET SES IMBÉCILITÉS, mit à mort son meilleur stratège ─ c’est-à-dire : Jules César ─, et après ce dernier, nous pouvons dire que la décadence de cet empire commença.

Il en fut de même avec d’autres « civilisations » comme la perse, la mésopotamienne ou l’assyrienne. C’étaient des peuples qui semble-t-il n’avait rien d’autre à penser qu’à la guerre… Le monde était constamment balayé par le MOI DE LA COLÈRE et ses conséquences fatales.

Le Président fondateur du Gnosticisme Contemporain a dit une fois : « Tout projet, aussi grandiose soit-il, s’il ne tient pas compte de l’annihilation de l’Ego animal est condamné à l’échec »… Effectivement, les empires s’écroulèrent justement parce que leurs leaders se tuaient entre eux, s’empoisonnaient les uns les autres, conspirant les uns avec les autres, etc., etc., etc. Le MOI sait très bien jouer avec cette carte qui dit : « Divise et tu vaincras ! »…

Tout le Moyen Âge fut, de la même manière, rempli de guerres sanglantes unies, mystérieusement, aux idéologies religieuses, bien que cela semble insolite. Quand on découvrit le nouveau monde ─ c’est-à-dire : l’Amérique ─ les puissances européennes, assoiffées d’ambition, de sang, de convoitise, etc., etc., se lancèrent comme des crocodiles contre les civilisations indigènes de ces nouvelles terres, perpétrant toutes sortes de crimes, de viols, de saccages et rasant des peuples entiers qui perdirent leur identité culturelle jusqu’à ce jour.

Quand la dénommée RENAISSANCE arriva, nous pouvons dire que seul l’art renaquit, car, parallèlement à cette pseudo-renaissance, de nouvelles armes furent créées et les guerres continuèrent.

Quand le si fameux XXe siècle arriva, dans lequel l’Europe se vantait d’être LA PLUS CULTIVÉE et la plus RAFFINÉE, elle montra alors son vrai visage quand ils laissèrent à nouveau la COLÈRE, l’ÉGOÏSME, le RACISME se présenter, et qu’eut lieu LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, qui fut dévastatrice pour le monde entier. Il semblait que cette grande guerre avait donné une leçon de moralité à la race Aryenne, mais il s’avéra que non. Les ressentiments, les vengeances, les usurpations de territoires arrachés à l’Allemagne, l’amour propre blessé des nordiques, etc., etc., provoqua quelques années plus tard ce qui serait qualifié comme LA PLUS GRANDE CONFLAGRATION BELLIQUEUSE QUE LE MONDE AIT CONNUE : LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE, qui encore de nos jours est commentée par les historiens, les sociologues, les psychologues, etc., etc., etc., et on en parle comme quelque chose de vraiment MACABRE, ÉPOUVANTABLE, INCROYABLE et tous les adjectifs méprisables que nous voulions ajouter à ce conflit… On nous montre encore dans des documentaires les atrocités que les humanoïdes des années quarante et cinquante se sont faites entre eux.​​​​​​​​​​​​​

Après cela est venue la cerise sur le gâteau, le Japon a alors subi l’évènement le plus horrible de son histoire : LA BOMBE ATOMIQUE, qui massacra des millions de civils dans le cadre de la séquelle de la DEUXIÈME GUERRE MONDIALE. Et tout cela se fit au nom de LA LIBERTÉ ET DE LA PAIX…, ironies du sort…

De nos jours, nous sommes déjà près d’UNE TROISIÈME CONFLAGRATION MONDIALE qui opposera irrémédiablement quatre grands monstres : L’EUROPE, L’AMÉRIQUE DU NORD, LA RUSSIE ET LA CHINE. Ces quatre puissances industrielles et militaires à la fois ne pensent chaque jour qu’à de nouvelles armes rapides et de destruction massive, et les uns disent être les LIBÉRATEURS DES AUTRES, ce qui est une vraie blague de très mauvais goût.

En ces instants de malheur mondial, nous assistons imperturbables au nouvel HOLOCAUSTE PALESTINIEN de la part d’un peuple qui a énormément de supériorité en armement face au peuple mentionné. Toute une population, qui réclame depuis longtemps qu’on lui rende une partie de son territoire qui lui a été arrachée par LES SEIGNEURS DE LA GUERRE D’ISRAËL, est en train d’être massacrée, sous nos yeux. Ce qui est impactant dans tout cela, amis et amies, c’est que personne n’élève la voix sur la scène politique d’une manière ferme pour freiner ce nouveau massacre qui a lieu maintenant même, et les médias ne se réfèrent à une telle barbarie qu’avec quelques mots pour ensuite passer à la partie informative des sports. Cela se produit parce que les souffrances des autres n’intéressent personne.

Cependant, ce conflit, au lieu de faire RÉFLÉCHIR LES UNS ET LES AUTRES sur une telle calamité, augmentera sûrement les HAINES ET LES RESSENTIMENTS des deux camps, et cet évènement fatal pourrait être le détonateur de cette fameuse TROISIÈME GUERRE MONDIALE que notre Patriarche nous a si souvent commentée dans le cadre du karma mondial de cette société sauvage…..

Alors, la question finale serait : la cruauté de cette race de vipères s’achèvera-t-elle avec cette autre guerre mondiale ?

RÉPONSE : Il est indubitable que plus d’un tiers de l’humanité actuelle périra et involuera dans les infra-dimensions de la nature ─ c’est-à-dire : dans les mondes infernaux cités par les religions ─, et des cendres de cette civilisation pourrie se lèvera LA NOUVELLE SIXIÈME GRANDE RACE qui, libre de l’EGO ANIMAL, connaîtra la VRAIE FÉLICITÉ que le Créateur souhaite pour ses enfants…

Permettez-moi de vous ajouter quelques phrases pour la réflexion :

« La guerre est une pourpre où le meurtre se drape »
Victor Hugo

« La guerre est un attentat contre le genre humain ».
Pline

« Une révolution est la larve d’une civilisation ».
Victor Hugo

« Nul plus grand ennemi de la nature que la guerre ».
Saavedra Fajardo

« La guerre est un jeu auquel les rois, si leurs sujets étaient intelligents, ne joueraient jamais ».
Cowper

IN PERICVLIS CONSTANTIA.
─‘Sois constant dans les dangers’─.
KWEN KHAN KHU

*

code