Les temps de la fin

Les temps de la fin 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers amis et lecteurs :

J’ai l’immense plaisir de vous faire parvenir les paroles PROPHÉTIQUES de notre béni Avatar, le V.M. Samael Aun Weor, sur :

LES TEMPS DE LA FIN

Voici le contenu de la prophétie qu’à fait, à l’époque, notre saint Gourou et à laquelle nous devons prêter une profonde attention, surtout pour le travail que nous devons faire SUR NOUS-MÊMES urgemment ; voyons ce message :

« Nous sommes à la veille d’un grand cataclysme ; c’est flagrant. Les scientifiques savent déjà qu’un monde, qu’ils appellent la Planète Rouge, arrive sur l’orbite de notre planète Terre. Il s’approche, et les hommes de science voudront l’éloigner avec des explosions nucléaires, mais tout sera inutile.

Le moment viendra où toutes les prophéties devront s’accomplir. Mahomet a déjà parlé clairement, il a parlé du tremblement de terre qui nous est réservé depuis le début des siècles. Il dit textuellement qu’alors les montagnes seront broyées, elles voleront en éclats, elles tomberont réduites en poussière. Cela nous invite à réfléchir. Cela serait impossible s’il n’y avait pas un tremblement de terre. Mais, ce tremblement de terre, pourquoi se produirait-il ? Indubitablement, un tel événement n’aurait lieu qu’avec le rapprochement d’un monde gigantesque, et c’est précisément ce qui va se passer, mes chers frères.

L’Apocalypse nous parle aussi d’un grand tremblement de terre, si grand – dit-elle – comme il n’y en a jamais eu sur la face de la Terre.

Je veux que vous réfléchissiez très profondément sur le moment où nous sommes actuellement. Réellement, nous vivons à une époque difficile. Nous sommes dans les temps de la fin, comme dit l’Apocalypse de saint Jean, nous sommes au début de la fin de l’ère des gentils.

L’ancienne terre, l’Atlantide, a péri par l’eau, et notre présente terre, l’actuelle, sera éliminée par le feu. Pierre en a clairement parlé. Dans sa Deuxième Épître Universelle, il a dit que la Terre et tout ce qu’elle renferme, sera brûlée par le feu. Et c’est vrai, mes chers frères ; les éléments, en feu, seront détruits

Réfléchissez-y, approfondissez. Ce que je suis en train de dire a, certes, un air de tragédie, mais c’est que je ne veux pas perdre un instant pour attirer votre attention. Il est nécessaire que vous viviez en état d’alerte, surtout en ces temps difficiles.

Dans le monde des causes naturelles, j’ai pu expérimenter ce futur qui attend notre planète Terre. Ce que j’ai vu fut réellement épouvantable : les douze constellations du Zodiaque apparaissaient – de manière symbolique, picturale, allégorique – comme douze géants terribles, menaçants, et des éclairs et des coups de tonnerre sortaient d’eux. On aurait dit, en ces instants-là, que c’était déjà la fin, que c’était la catastrophe finale.

Une autre fois, je parlais avec ma Divine Mère Kundalini. Elle me disait :

–Tout est perdu ; le mal du monde est si grand qu’il est déjà arrivé jusqu’au ciel. Babylone la Grande, la mère de toutes les fornications et abominations de la Terre, sera détruite, et de toute cette perverse génération de vipères, il ne restera pas pierre sur pierre.

Étonné, je dis :
–Oh, ma Mère !, nous sommes dans une impasse. 
L’Adorable répondit :
–Veux-tu faire un marché avec moi ?
– Bien sûr que oui !
–Alors – poursuivi-t-elle – tu ouvres le passage et je les tue.

Ouvrir ce passage, mes chers frères, c’est ce que nous sommes en train de faire. Nous sommes, en ce moment, en train de former l’Armée du Salut Mondial. Oui, heureux ceux qui savent profiter de ce passage ! Car je veux que vous sachiez de manière concrète, claire et définitive, que tout ce que vous voyez actuellement dans le monde sera détruit. Lorsque cette planète qui voyage en direction de notre monde – vers la planète Terre – s’approchera, elle brûlera évidemment avec ses radiations tout ce qui est vivant. À son approche, le feu liquide de l’intérieur de la Terre sera attiré magnétiquement et jailliront alors partout, ici, çà et là, des volcans en éruption [nous observons que des volcans ont actuellement commencé à jaillir partout et avec une fureur impressionnante ; cela a lieu aux quatre points cardinaux de notre monde], et il y aura des tremblements de terre épouvantables, jamais vus ni ressentis auparavant, et il y aura de la lave et des cendres partout.

Aujourd’hui, mes frères, nous sommes en train de parler comme nous avons parlé dans l’Atlantide. Aujourd’hui, je suis en train de prophétiser comme j’ai prophétisé aussi sur le continent submergé. Aujourd’hui, je suis en train d’avertir comme j’ai averti à cette époque-là. Il n’y a qu’une seule différence : en ce temps-là la terre de l’Atlantide, avec tout ce qu’elle contenait, a péri par l’eau ; maintenant celle-ci succombera par le feu. Ainsi, mes chers frères, après le grand cataclysme, il n’y aura que du feu et de la vapeur d’eau ; il y aura un grand chaos, cette Terre restera inhabitée. Mais les élus seront mis hors de danger et emmenés dans un lieu du Pacifique ».

─ Tiré de la conférence contenue dans le deuxième tome du « Le Cinquième Évangile intitulée

« Séquelles apocalyptiques du Moi »,

pages 365, 366, 367 ─.

Je vous laisse maintenant quelques réflexions :

« Comprends qu’on t’éprouve dans la douleur pour que tu ne t’abattes point, comprends qu’on t’éprouve dans la prospérité pour que tu ne t’exaltes point ».
Saint Isidore

« En ce siècle, on ne peut admettre de chose sans épreuve ; même la monnaie est pesée ».
Quevedo

« Les peuples qui ne se connaissent pas doivent se hâter de se connaître, comme ceux qui vont se battre ensemble ».
José Martí

« Les gens heureux ne savent pas grand-chose de la vie ; la douleur est la grande éducatrice des hommes ».
Anatole France

ARS MORIENDI.
─‘L’art de mourir’─.
WEN KHAN KHU

*

code