Que signifie, pour un instructeur ou une instructrice gnostique, enseigner par l’exemple en plus du précepte ?

Que signifie, pour un instructeur ou une instructrice gnostique, enseigner par l’exemple en plus du précepte ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers lecteurs : 

Je trouve important de vous faire parvenir quelques mots sur :

QUE SIGNIFIE, POUR UN INSTRUCTEUR OU UNE INSTRUCTRICE GNOSTIQUE, ENSEIGNER PAR L’EXEMPLE EN PLUS DU PRÉCEPTE ?

Au cours de ma vie, depuis que j’ai connu le Gnosticisme, la profondeur de ses postulats et la capacité de cette doctrine à aborder n’importe quel sujet physique ou métaphysique a toujours attiré mon attention. La Gnose peut, certes, être considérée comme la SAPIENTIA UNIVERSALIS ou la PHILOSOPHIA PERENNIS, car il est vrai que ses arguments sont valables en tout temps et en tout lieu où on les cite.

Cependant, quelque chose qui s’avère triste et délicat est le fait que l’appréhension de cette doctrine implique une RÉSOLUTION MORALE déterminée et mise en action d’instant en instant, une fois que nous sommes entrés dans le portique de cette sagesse. C’est la raison pour laquelle les grands Êtres autoréalisés insistent pour affirmer catégoriquement que de dix mille hommes qui suivent cette connaissance, deux arrivent à la comprendre réellement et parviennent à l’intégrer à leur propre vie ─ c’est ce que disait le grand Basilide ─. Un autre a dit que de deux hommes qui se proposent d’arriver jusqu’à l’ÊTRE, un y arrive ─ mots du Maître Moria ─. De même, il a toujours été dit : « De mille qui me cherchent un me trouve, de mille qui me trouvent un me suit, de mille qui me suivent un me comprend, de mille qui me comprennent un est mien »…

Les phrases précédentes montrent l’énorme difficulté qui existe entre la prédication et la pratique de ces précieux enseignements. Tout cela réside indiscutablement dans le sommeil profond de la Conscience dont souffre le mal nommé homme de notre époque. Ce qui nous accompagne est un sommeil épouvantable, avec une étendue néfaste impensable. Si une personne, à cause d’une aide divine, recevait l’impact lui permettant pour quelques secondes de S’OBSERVER COMPLÈTEMENT internement et extérieurement, elle resterait franchement EN ÉTAT DE CHOC, parce qu’elle n’imaginerait jamais ce que signifie porter cette torpeur de millénaires dans sa psyché. C’est réellement grave, frères et sœurs.

Je sais très bien qu’en lisant ces pages le lecteur ne capte que trois pour cent de leur contenu général, car l’intellect de l’humanoïde terrestre est fractionné, il est énergétiquement en miettes et ce n’est qu’un trois pour cent de sa Conscience qui parvient à comprendre le présent message ; voilà la difficulté que nous avons pour CAPTER LA SIGNIFICATION PROFONDE DE NOS PRÉCIEUSES CONNAISSANCES. Si nous ajoutons à cela l’ENTROPIE dans laquelle notre société est entrée et le MIRAGE que provoque notre désordre mental, il est alors évident que nous pouvons saisir et comprendre la difficulté que nous avons pour nous unir au Chemin Secret.

Si nous n’analysons pas ce qui vient d’être décrit, il s’avère impossible d’arriver à comprendre comment il a été possible que, malgré les grands hommes illuminés que notre humanité a eus, celle-ci continue à tomber, de plus en plus, dans des spirales de conduite de plus en plus basses. En prenant le cas de notre Avatar du Verseau, le V.M. Samael Aun Weor, comme exemple d’étude, nous nous demandons maintes et maintes fois comment a-t-il pu être possible que des milliers et des milliers de personnes qui l’ont connu, qui ont parlé avec lui, qui ont reçu des témoignages de sa grandeur spirituelle, de ses divers dons, de sa capacité particulière pour remonter dans le passé ou se projeter dans le futur, pour nous avertir de nombreux dangers que nous traînons ou de calamités que nous allions affronter, même ainsi entrèrent pour faire partie de ce gigantesque Mouvement Spirituel ─ c’est-à-dire : le Gnosticisme ─ pour l’abandonner quelques mois plus tard ou au bout de quelques années.

Il a été curieux pour votre serviteur d’observer au fil des ans de nombreux porte-drapeau de la Gnose qui voulurent même devenir des INSTRUCTEURS OU DES INSTRUCTRICES de cet Évangile, et voir ensuite avec une profonde tristesse que du jour au lendemain, tout d’un coup, ils décident d’abandonner la lutte pour retourner à la petite vie horizontale qu’ils avaient avant… Comment cela s’explique-t-il ?

La seule explication que nous pouvons accepter est celle que nous mentionnons au début de ces paragraphes : nous lisons maintes fois la Gnose, des milliers de fois, mais notre psyché lit tout mécaniquement, comme celui qui se brosse les dents chaque jour, comme celui qui va à la salle-de-bain ou aux toilettes pour faire ses besoins physiologiques et rien d’autre. Nous n’arrivons pas à voir la grandeur extraordinaire des paroles de notre béni Gourou, de notre guide, en ces jours sombres du ténébreux Kali-Yuga dans lequel nous sommes. Nous sommes ainsi. Même si le Maître Aberamentho lui-même ─ c’est-à-dire : Jésus Christ ─ apparaissait au milieu de MADISON SQUARE GARDEN de New York, ou peut-être à CENTRAL PARK de la même ville, et disait : « Vous êtes tous endormis, vous êtes dans les mains des ténèbres, vous n’avez pas encore d’âme, vous êtes fils du diable mais non fils de Dieu », etc., etc., etc., la police l’attraperait probablement et le présenterait comme un agitateur des foules, ils l’enfermeraient et essayeraient peut-être même de le faire disparaître… Voilà les conditions dans lesquelles nous sommes…

Un célèbre penseur français, Rousseau, a même déclaré : « L’homme naît libre, mais partout nous le voyons traîner les chaînes de l’esclavage ! ». Terribles mots, amis et amies, terribles, car nous n’avons certes jamais vu l’humanité se lancer avec un tel acharnement pour tomber dans les bras du plaisir. Nous avons échangé notre vraie identité contre un plat de lentilles, comme le disent bien les Saintes Écritures chrétiennes. Aujourd’hui, l’humanoïde rationnel est esclave de l’argent, de son téléphone portable, de sa voiture ou automobile, de son compte en banque, de ses passions parmi lesquelles se démarque LA LUXURE, également esclave de ce que les autres diront, des musiques dégénérées qui rassemblent des foules énormes dans un stade pour se laisser bercer par des BRUITS qui ne sont même pas de l’ART…, esclave de l’auto-importance, de l’amour propre, de la vanité, de l’orgueil, des drogues qui assomment encore plus son psychisme, etc., etc., etc.

Certains, sans se donner la peine de S’AUTO-OBSERVER À FOND avant pour étudier d’abord leurs agrégats psychologiques étant INSTRUCTEURS OU INSTRUCTRICES, adoptent des attitudes grossières, de mauvaise éducation, des attitudes de prépotence sur les étudiants qui écoutent ces enseignements, des attitudes de MYTHOMANIE, DE MISANTHROPIE, DE LIBERTINAGE, etc., etc., etc.

Du temps où notre Avatar était avec nous dans le monde physique, il y eut quelques années durant lesquelles toutes les Associations gnostiques qui existaient à cette époque-là étaient prêtes, sur leurs gardes, pour se protéger de ces sujets qui sortaient ─ disaient-ils ─ du Summum Supremum Sanctuarium, situé dans la Sierra Nevada de Santa Marta ─ Colombie ─, se qualifiant eux-mêmes de « MÉDECINS GNOSTIQUES ». Ce qui se passait ensuite était prévisible : ceux qui leur ouvraient les portes de leurs Lumisials ou de leurs maisons étaient victimes de fraudes que provoquaient ces pseudo-médecins ou guérisseurs de bas étage. Nombre de ces faux médecins gnostiques commirent au sein des étudiants gnostiques de vraies atrocités morales, des viols de dames, des escroqueries à leurs maris, etc., etc., etc. Chaque fois que notre Patriarche, le V.M. Samael, apprenait ces abus, il devait envoyer urgemment une CIRCULAIRE INTERNATIONALE avertissant tout le monde de ne pas se laisser laver le cerveau par ces scélérats qui, au fond, n’avaient rien à voir avec la Gnose. Ironie du sort…..

Ce fut tout ce cataclysme spirituel qui n’a pas permis à notre humanité d’être à la hauteur de la venue du MESSAGE POUR LA NOUVELLE ÈRE DU VERSEAU. La Gnose est RÉDEMPTRICE, mais elle exige avant d’être COMPRISE ET PRATIQUÉE À CHAQUE INSTANT, et en raison du manque de PERSÉVÉRANCE dans le robot humain, celui-ci n’est pas capable de supporter sa rigueur après quelques heures, quelques jours ou quelques mois… Les désirs d’ÊTRE à l’intérieur de l’Homo sapiens sapiens de notre époque sont très pauvres. Celui-ci ne veut que des SENSATIONS CHANGEANTES à chaque moment et, justement, ce que le Gnosticisme recherche, c’est la quiétude intérieure pour ne pas être victimes du bombardement constant de l’INSUBSTANTIEL.

Je prends la liberté de vous laisser quelques phrases pour la réflexion :

« Dans le bon, pour que ce soit une vertu, il doit y avoir de la persévérance ».
Quevedo

« La perfection est une vertu merveilleuse qui pèse si lourd que l’homme ne peut pas la supporter ».
Ortega Munilla

« Celui qui reconnait avec perspicacité la limitation de ses facultés est très proche de la perfection ».
Goethe

« Ô toi qui a semé de pièges et d’embûches le chemin sur lequel je dois marcher, tu ne m’auras pas empêtré dans la prédestination pour ensuite imputer ma chute au péché ».
Omar Khayyam

« Tout caprice surgit de l’imposition de la volonté sur la connaissance ».
Schopenhauer

« Celui qui n’est plus capable de s’étonner de rien ne peut pas non plus approcher ce qui est nouveau ».
Samael Aun Weor

AUM
Kwen Khan Khu

*

code