Jusqu’où notre degré de mort mystique peut-il arriver ?

Jusqu’où notre degré de mort mystique peut-il arriver ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Je me propose de vous faire parvenir quelques réflexions pour tâcher de clarifier :

JUSQU’OÙ NOTRE DEGRÉ DE MORT MYSTIQUE PEUT-IL ARRIVER MÊME QUAND NOUS SOMMES AUTORÉALISÉS ?

Quand nous connaissons ces enseignements sacrés, un vaste panorama s’ouvre à nous lié à un TRAVAIL consistant à essayer de NOUS EMPARER DE NOUS-MÊMES, OBTENIR NOTRE VRAIE INDIVIDUALITÉ et NOUS UNIR À L’ÊTRE. Tout cela nous est exposé sous les paramètres des dénommés TROIS FACTEURS DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE que nous avons déjà commentés très souvent. Cependant, j’ai toujours insisté, durant de nombreuses années, dans les congrès, les rencontres et les réunions que nous avons célébrés INTERNATIONALEMENT, sur le fait que ce qui est fondamental dans notre objectif est basé sur la MORT INTÉRIEURE.

Le GRAND KABÎR DE GALILÉE l’a dit : « Si le grain ne meurt pas la plante ne naît pas », et notre béni Gourou et Avatar, le V.M. Samael Aun Weor, l’a répété à satiété. Il est tout juste logique que si nous essayons d’édifier une maison sans bonnes fondations, à tout moment celle-ci peut s’écrouler en causant de nombreux dégâts et, même, en nous causant la mort physique. Il en va de même, estimé lecteur, dans cette question de LA MORT PSYCHOLOGIQUE. Si nous ne nous assurons pas d’éliminer PATIEMMENT, avec une acuité profonde, nos dix mille agrégats, nous pouvons à tout moment être assaillis par de tels monstres et PERDRE ABSOLUMENT TOUT NOTRE TRAVAIL.

Normalement, nous commençons avec énormément de difficulté en essayant de nous AUTO-OBSERVER, car le sens de l’auto-observation est atrophié dans l’homoncule rationnel, ce qui s’avère très grave. Nous avons vécu durant des millénaires toujours VERS L’EXTÉRIEUR sans jeter ni même un coup d’œil VERS L’INTÉRIEUR pour essayer de connaître notre monde intérieur. Heureusement, dans les œuvres PSYCHOLOGIE RÉVOLUTIONNAIRE et LA GRANDE RÉBELLION, le V.M. Samael nous a avancé une grande partie des efforts QU’IL NOUS REVENAIT DE FAIRE, et même ainsi, malheureusement, nos petits camarades se plaignent de ne pas arriver à s’auto-comprendre….., ce qui n’est pas un présage agréable.

Mais si nous persévérons dans notre traversée, si nous nous transformons en VRAIS ENNEMIS DE NOUS-MÊMES, alors nous commençons à nous rendre compte de l’épouvantable tâche que nous avons devant nous. Dans ce cas nous dirions que c’est déjà ça, pire est le fait de n’être parvenu à rien…

En nous aidant avec les SOUFFRANCES VOLONTAIRES et les SACRIFICES CONSCIENTS nous pouvons accélérer notre travail, mais notre problème à tous est que NOUS RÉSISTONS À MOURIR parce qu’à tout moment nous voulons excuser nos monstruosités, voilà où réside le problème de fond !!! Cela, les humanoïdes de la Terre ne le supportent pas, nous préférons mourir physiquement plutôt que d’ACCEPTER CE QUE NOUS SOMMES…

Cependant, en partant de la base que nous voudrions vraiment MOURIR AU MONDE ET NAÎTRE À L’ESPRIT, alors l’aide de notre petite Mère Divine avec l’outil de l’ARCANE A.Z.F. sacré peut accomplir le miracle de la disparition des aberrations qui appartiennent à la FACE VISIBLE DE NOTRE EGO ANIMAL. Et si les hiérarchies divines nous donnent la permission d’aller de l’avant, nous pénètrerions alors dans le terrain du DÉSERT DES SAGES ─ c’est-à-dire : LA DEUXIÈME MONTAGNE INITIATIQUE ─.

Dans ce cas nous commençons à vivre ─ internement ─ les NEUF PREMIERS TRAVAUX D’HERCULE, tout ceci étant accompagné d’ÉPOUVANTABLES SOUFFRANCES MORALES et de TERRIBLES CONFUSIONS, parce que dans cette période il se trouve que quand nous croyons aller très bien il s’avère que nous allons très mal et quand nous croyons que nous allons très mal alors il s’avèrera que nous allons très bien. Énigmes !, énigmes !, énigmes !… Ainsi est la traversée qui devra nous mener à l’ÊTRE.  

Uni à tout cela, cher lecteur, il est évident qu’à mesure que nous mourons psychologiquement, nous naîtrons grâce à l’aide du MERCURE SOUFRÉ mélangé intelligemment. Ainsi, par conséquent, nous commencerons à monter par l’échelle de Jacob, qui est intimement liée à l’ARBRE SÉPHIROTIQUE que par chance la Gnose nous dévoile. Cependant, il est TRÈS IMPORTANT de ne pas se laisser succomber par le VERTIGE de la hauteur, car nombreux, nombreux, nombreux ont été ceux qui, ayant escaladé une grande partie de la DEUXIÈME MONTAGNE, finissent par glisser et par tomber, ce qui se traduit par NOUS TRANSFORMER, pour le comble du comble, EN DÉMONS… Je dois annoter ici un proverbe populaire qui dit : Un homme averti en vaut deux !! (Guerra avisada no mata soldado y si lo mata es por descuidado).

En supposant maintenant, patient lecteur, que, finalement, nous arrivions à détruire la FACE CACHÉE DU MOI parce que nous avons terminé triomphalement les neuf premiers Travaux d’Hercule et, également, les HUIT ANNÉES LIÉES À LA LÈPRE DU PATRIARCHE JOB, nous pourrions peut-être dire : « NOUS AVONS TRIOMPHÉ ! Alléluia, alléluia, alléluia ! ». Cependant, et sans vouloir décourager personne, je dois vous dire que même une fois le MOI éliminé dans sa FACE VISIBLE ET INVISIBLE, même en ayant éliminé sa mère la BÊTE, l’ANTÉCHRIST en nous, nous ne devons jamais oublier qu’il reste toujours LES RÉSIDUS DU MOI, lesquels sont terriblement dangereux, car un de ces résidus peut rester masqué dans notre anatomie occulte et nous faire trébucher même quand nous sommes des Maîtres autoréalisés ! C’est ainsi que tombent LES TRÔNES, LES DOMINATIONS, LES PUISSANCES, LES SÉRAPHINS, LES CHÉRUBINS…! Il faut s’assurer, chers amis, très profondément que NOTRE MORT AIT ÉTÉ TOTALE pour ne pas courir les risques de PERDRE NOTRE PIERRE PHILOSOPHALE qu’il nous a été si difficile de fabriquer avec l’aide du Très-haut.

Il faut savoir que de GRANDS FRÈRES MAJEURS de la FRATERNITÉ BLANCHE sont tombés dans ce KALI-YUGA. Il suffit de citer simplement ni plus ni moins que l’Apôtre SAINT JACQUES lui-même. Qui l’aurait cru ? Eh bien il en a été ainsi. Souvenons-nous de ZANONI, le grand mage chaldéen. Et on pourrait se demander : pourquoi de telles lumières sont-elles tombées ? RÉPONSE : parce qu’il y a eu un manque de MORT, un manque d’élimination des résidus. Ces résidus ne se désintègrent qu’avec l’élimination des dénommés RUBANS TELEOGHINUARAS, qui se désintègrent quand le Père, ayant pris la résolution de s’en aller vers l’ESPACE ABSTRAIT ABSOLU, nous fait préalablement entrer dans ce qu’on appelle les PLANÈTES PURGATORIALES et, dans ce cas, alors les résidus et la mémoire de la Bête sont réduits en poussière cosmique…

Il est clair que, une fois libérés du SAMSARA, nous pouvons continuer à travailler pour l’humanité dans d’autres systèmes solaires et dans d’autres Races. Et justement pour cela nous serons aidés avec des véhicules de plus de perfections internes comme celui de Nirmanakaya, celui de Sambhogakaya, le corps d’Adikaya et même le véhicule de LIBÉRATION ABSOLUE comme l’est le DHARMAKAYA. Cependant, nous ne devons jamais oublier que le DÉSIR D’EXISTER peut aussi nous trahir et c’est justement ce qui a empêché, selon ce que le V.M. Samael nous raconte, le régent du soleil Sirius, la capitale de notre galaxie, de pouvoir entrer dans l’ESPACE ABSTRAIT ABSOLU. Voyez donc comme il existe des pièges dans le monde de la relativité. Nous pouvons être aujourd’hui des TITANS REMPLIS DE GLOIRE et le lendemain, par inattention, nous transformer en mendiants châtiés par le karma des mondes…..

Une fois, j’ai eu l’OPPORTUNITÉ SACRÉE d’être emmené par l’ouragan du Père, qui m’a transporté jusqu’aux entrailles de la planète Mars. Là mon ÊTRE Réel m’a fait entrer dans une TRÈS BELLE CATHÉDRALE dont les murs mêmes étaient en or. Il s’agissait de la CATHÉDRALE DU LOGOS MARTIEN, car avec ses énormes sacrifices en tant que BODHISATTVA DE COMPASSION il l’avait méritée. J’entrai, donc, dans la très sacrée demeure céleste et, dans l’une des chapelles de cette architecture de la cathédrale, j’observai au fond UN SARCOPHAGE TOUT FAIT D’OR PUR. Dans ce sarcophage était étendu le V.M. Samael, qui, par ailleurs, était tout en OR ; son propre corps était le prolongement de l’OR DU SARCOPHAGE. En voyant cela je restai franchement stupéfait et je commençai à caresser le visage de notre Patriarche bien-aimé. Me vinrent alors en mémoire les souvenirs de ces jours où nous allions ensemble à la poste, ou que nous parlions sur divers sujets, ou que nous riions tout simplement

Il va sans dire que tous ces souvenirs me firent pleurer et l’une de mes larmes coula sur la joue du Vénérable et, à ma grande surprise, la silhouette en or qui représentait le Maître Samael prit vie et redressa la moitié de son corps pour me dire : « Rien de tout ça, ne pleure pas, ne pleure pas parce que je suis toujours avec vous tous ! ». Cette impression fut si grande pour votre serviteur que je revins d’un coup à mon corps physique…… Et une fois dans ce monde tridimensionnel j’ai continué à pleurer pendant longtemps… Cela a été INOUBLIABLE pour mon insignifiante personne, estimés amis.

Pourquoi est-ce que je vous commente ces choses-là ? Parce qu’on a voulu me dire que l’œuvre réalisée par notre béni Patriarche dans cette dernière existence a été RÉELLEMENT PARFAITE, ce fut la raison pour laquelle JE L’AI VU MORT DANS CE SARCOPHAGE et RECOUVERT DE L’OR PHILOSOPHALE, ce fut la raison secrète pour laquelle mon ÊTRE RÉEL a voulu me montrer tout cela, simplement pour me faire voir comment doit être notre TRAVAIL INTÉRIEUR.

Je conclus en vous disant qu’une fois, dans la maison du Vénérable Maître Samael, je lui lançai à brûle-pourpoint une question, je lui dis :
Maître, quand pouvons-nous considérer que nous sommes à l’abri de tomber et de perdre notre Maîtrise si un jour nous nous autoréalisons ?

RÉPONSE :
─Quand nous sommes dans l’AIN SOPH, frère, quand nous sommes là-bas !!! Compris ?

─Oui, compris ─ répondis-je au Patriarche…..

Ainsi, estimés lecteurs, le chemin qui doit nous mener jusqu’à Dieu est très long et pénible, MAIS NOUS DEVONS NOUS ARMER D’UNE PATIENCE INFINIE pour ne pas nous dévier de notre objectif et arriver finalement À NOUS FUSIONNER À L’ÉTERNEL…

QUE LES FORCES INFINIES DU PÈRE ÉTERNEL COSMIQUE COMMUN INONDENT VOS ÂMES JUSQU’À LA CONSOMMATION DES SIÈCLES.

SOR NON OMNIBVS AEQUE.
─‘Le sort n’est pas égal pour tous’─.
Kwen Khan Khu

*

code