Le très grave tort que peut nous faire l’agrégat psychologique de la superbe

Le très grave tort que peut nous faire l’agrégat psychologique de la superbe 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Très chers amis et amies :

Je vous écris ces lignes car je considère important de prendre en compte 

LE TRÈS GRAVE TORT QUE PEUT NOUS FAIRE L’AGRÉGAT PSYCHOLOGIQUE DE LA SUPERBE

Dans nombre de ses conférences sur le Gnosticisme, notre Patriarche Samael Aun Weor a essayé de nous parler et de nous faire comprendre le très grave tort que peut nous faire, animiquement, le Moi de LA SUPERBE.

En aucun cas nous n’exagérons si nous disons que cet agrégat est jumelé à cet autre connu comme l’amour propre et l’AUTO-SUFFISANCE.

Les Saintes Écritures ont d’abondants exemples se rapportant ou liés à cette honteuse qualité malveillante qui est capable de nous mener à ce que nous appelons L’ABÎME. Il suffit de nous rappeler Simon le Magicien et ses tendances de se prendre pour une célébrité dans le domaine de la magie. Son auto-suffisance fut si grande qu’il ne voulut pas suivre le V.M. Aberamentho quand ce dernier faisait ses sermons. La fin de ce personnage fut très triste, car il tomba d’une hauteur considérable alors qu’il essayait de démontrer aux foules qu’il était capable de flotter, mais quand l’apôtre Pierre pria le NOTRE PÈRE, ce soi-disant mage perdit son enchantement et mourut. Aujourd’hui nous pouvons encore voir dans de nombreuses cathédrales gothiques l’image ciselée de Simon le Magicien tombant mais vers l’abîme de perdition animique.

Cette charge énergétique monstrueuse se manifesta non seulement aux temps des apôtres, non. Il a toujours été démontré qu’un messager de la Vérité a tenté d’alerter les foules sur le danger de leur pluralité psychologique ou satanique, et cela a provoqué d’énormes confusions parmi les disciples d’un messager de la Fraternité Blanche. Il suffit de remonter aux débuts de notre Gnose contemporaine pour que nous viennent à l’esprit divers cas dans lesquels ce MOI mena à la trahison beaucoup de Bodhisattvas qui étaient en train de se lever en suivant les indications de l’Avatar du Verseau. Il fut très triste pour notre bien-aimé Maître Samael Aun Weor de se voir trahit par des Maîtres qu’il avait lui-même aidés à se lever.

Souvenons-nous d’Enrique Benard, Bodhisattva du Maître Yohani, auteur dans l’antiquité de l’Apocalypse décrite dans le Nouveau Testament. Il arriva la même chose à David León Valencia, Bodhisattva du Maître Sanfragarata, à M. Julio Medina Vizcaíno, Bodhisattva du Maître Gargha Kuichines, et, de même, au Bodhisattva du Maître Khephren, ancien Hiérophante aux temps de l’Égypte pharaonique. Dans tous ces cas, ces personnes, par manque d’une mort psychologique plus profonde, finirent par se sentir terriblement ORGUEILLEUX et AUTO-SUFFISANTS pour arriver à considérer qu’ils n’avaient plus besoin du V.M. Samael pour atteindre la fin de leurs objectifs. CONCLUSION : comment tout cela s’est-il terminé ? RÉPONSE : en le fait aberrant qu’ils sont aujourd’hui en train d’involuer, car trahir un Avatar se paye avec cela, avec l’INVOLUTION DANS LES MONDES SUBMERGÉS OU ENFERS des religions…

Et parce que, certes, chers amis, il existe à l’intérieur de nous une adoration maligne pour nos propres pensées, sentiments et paroles, comme si nous étions autoréalisés et que c’était toujours l’ÊTRE qui parle, sent ou pense. Tout un mensonge, car tant que nous portons nos dix mille agrégats dans nos profondeurs nous ne sommes pas maîtres de nous-mêmes, mais nous ne sommes qu’une marionnette contrôlée en son temps, heure ou moment par un certain groupe d’agrégats psychologiques indésirables…..

C’est la raison pour laquelle dans les anciennes lamaseries tibétaines, le néophyte était maintenu pendant une longue période – parfois trois ans – à effectuer des tâches insipides comme balayer ou laver le sol de la lamaserie, raccommoder les vêtements des autres lamas déjà consacrés dans leur office, aider le cuisinier du temple à couper les légumes, etc., etc., etc. Tout cela ne poursuivait qu’un seul but : que le néophyte soit convaincu d’être un moins que rien et, s’il l’avait capté, alors, un jour, il était admis dans les prières et dans les pratiques monastiques… Les directeurs de la lamaserie s’assuraient ainsi que ce dévot persisterait dans l’auto-décapitation psychologique et qu’un jour il serait un vrai Maître.

Nos enseignements, cher lecteur, sont profonds, merveilleux, et ils ont des clés étonnantes pour nous approcher de notre ÊTRE et pour avancer vers son royaume. Mais à quoi tout cet énorme continent d’enseignements sert-il si nous NE LE VALORISONS PAS, si nous ne donnons pas d’importance à l’étude de notre psychologie anormale pour pouvoir la comprendre et la modifier plus tard ? Quand atteindrons-nous l’illumination ? Quand nous approcherons-nous de notre Père qui est en secret ? RÉPONSE : jamais, jamais, jamais, car s’il y a quelque chose que notre individualité sacrée ─ c’est-à-dire : l’ÊTRE ─ déteste, c’est justement LA SUPERBE ET LA VAINE GLOIRE DE SOI-MÊME. Par ce chemin trompeur de vouloir toujours se démarquer d’une manière ou d’une autre des autres nous deviendrons, tôt ou tard, un HANASMUSSEN, en d’autres termes, des avortons de la Divine Mère. Notre croissance spirituelle aura alors été IMPARFAITE et notre susdite PIERRE aura beaucoup d’arêtes qui n’auront jamais été polies. Ainsi est la structure des AUTO-TROMPÉS qui se laissèrent DÉVORER par LA SUPERBE ET L’AMOUR PROPRE.

Je connais des Missionnaires à qui j’ai dit à un moment donné :

Il est important que tu ailles à telle ou telle mission…

Et, à ma grande surprise, j’ai rencontré cette réponse de la part de cette personne :

─​ Je regrette mais mon Père me dit que je dois te désobéir !

Il est évident que je me rends alors compte que ce compagnon ou cette compagne se sent AUTO-SUFFISANT et, selon lui, n’a plus besoin d’aucune orientation… C’est là l’état de notre humanité actuelle et l’état de nombreuses personnes qui militent dans nos rangs… ! Ce type de personnes n’hésiteraient pas à vendre leur Maître si, du fait de certaines circonstances, elles étaient confrontées aux autorités de ce monde. Elles échangeraient rapidement leur droit d’aînesse contre un plat de lentilles pour ne pas être persécutées……

C’est une épreuve TRÈS FORTE pour tout dévot de rester dans la SIMPLICITÉ et dans l’OBÉISSANCE AUX DESIDERATA DE LA LOGE BLANCHE, et, normalement, très peu réussissent ces épreuves. Enlever la rouille qui s’est collée à l’or n’est jamais une tâche facile ─ dit-on alchimiquement ─, car il faut soumettre cet or ─ comprenez le mot or comme vertus ─ à une forte pression ignée. Cette pression ignée a deux composants. Le premier c’est la transmutation alchimique même que nous réalisons au moyen de l’ARCANE A.Z.F. sacré. Le second composant est symbolisé par un crâne qui nous invite à MOURIR EN NOUS-MÊMES EN PROFITANT DU GYMNASE DE LA VIE QUOTIDIENNE. Mais pour purifier l’or il faut une détermination de notre part : vouloir réaliser un travail intérieur complet et non à moitié !

Généralement, les compagnons et les compagnes qui se laissent avaler par LA SUPERBE ET L’AMOUR PROPRE sont des gens qui aiment être admirés et ils sont même capables de mener un rythme soutenu de pratiques ésotériques seulement pour fanfaronner devant les autres, mais non par amour véritable pour l’Esprit Saint, l’ÊTRE. Dans ces choses, il faut être très minutieux et méticuleux pour ne pas nous laisser tromper par l’inique.

Il existe un proverbe chinois qui dit : celui qui se considère innocent, dès cet instant cesse de l’être !, terrible proverbe, illustre lecteur.

QUOS DEUS PERDERE VULT, DEMENTATIPRIUS.
─‘Ceux que Dieu veut perdre, il commence par leur ôter la raison’─.

Permettez-moi maintenant de vous laisser quelques phrases pour la réflexion :

« Il n’y a rien d’aussi terrible que le malheur de perdre l’innocence ».
Chateaubriand

« Le grand secret pour être heureux, c’est d’être innocent ».
Fociliades

« L’innocence se distingue toujours par sa propre lumière ».
Proverbe espagnol

« La force la plus forte c’est un cœur innocent ».
Victor Hugo

« L’innocence est toujours entourée de sa propre splendeur ».
Massilon

KWEN KHAN KHU

*

code