La stratégie du Moi et de la Bête contre nous

La stratégie du Moi et de la Bête contre nous 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers amis :

Je vous écris pour vous envoyer un message doctrinal sur :

LA STRATÉGIE DU MOI ET DE LA BÊTE CONTRE NOUS

Dans l’aventure qui nous mène, moyennant la Gnose, à la quête de l’élimination du Moi pluralisé que nous portons en nous et de sa mère, celle que nous appelons LA BÊTE et que nous signalons kabbalistiquement avec le nombre 666, il s’avère extrêmement important de ne jamais sous-estimer les mouvements de ces forces malignes dans cette dure bataille à laquelle nous sommes confrontés.

Le Moi est une somme d’hiers ─ nous dit notre Patriarche ─, un long programme de nombreux tomes qu’on nous présente, malheureusement, dans nos vie grâce aux Lois de Retour et de Récurrence. Cela, vous le savez déjà tous. Cependant, mes chers/ères lecteurs/trices, bien que nous le sachions, à maintes reprises nous voyons malheureusement tomber, au bord du chemin, de nombreux compagnons du fait de s’être laissés aller à L’OUBLI DE SOI à un moment donné. Tout cela est semblable à l’affrontement de Persée contre la Méduse selon la Mythologie grecque. Méduse a réussi à regarder dans les yeux plusieurs compagnons du héros grec et, une fois atteints par le regard de la Gorgone, ils restaient pétrifiés et mouraient instantanément. Le fait de rester pétrifiés est très intéressant, car cela signifiait que la force de la BÊTE nous mène directement à ce que nous appelons dans la Gnose INVOLUTION. Seul Persée, utilisant le bouclier que lui avait offert son Père ─ Zeus, l’Être Réel ─, est arrivé à s’approcher d’une telle monstruosité et à la décapiter. Ce bouclier, c’est ce que nous appellerions dans le Gnosticisme LA PRUDENCE. Il est prouvé que dans ce Chemin Hermétique celui qui n’est pas PRUDENT échouera irrémédiablement…..

Nous ne pouvons ni ne devons jamais NOUS FIER à nous-mêmes, car nous ne serons en sécurité que le jour où notre Être Réel s’installera dans l’AIN SOPH de la Kabbale et daignera nous emmener avec Lui. Tant que nous ne sommes pas là-bas nous serons toujours en danger, car nous marcherons dans le terrain de la RELATIVITÉ, c’est-à-dire que nous serons plus ou moins à l’abri d’une chute, mais pas totalement car il y a toujours des dangers qui nous guettent à l’intérieur et à l’extérieur.

J’ai connu un Dhyani-Bodhisattva qui, étant tombé, a commencé à se lever de la boue de la terre et a même atteint la Cinquième Initiation des MYSTÈRES MAJEURS, en d’autres termes, il a conquis les CINQ SERPENTS DE FEU dont nous parle la science du Tantra dans nos études. Un jour, ce Dhyani-Bodhisattva a rencontré une RÉCURRENCE féminine et, mystérieusement, ce Dhyani-Bodhisattva s’est laissé attraper par celle-ci et est tombé sexuellement, perdant alors les valeurs qu’il avait conquises. Comme il s’agissait d’un Dhyani-Bodhisattva et, par conséquent, qu’il connaissait le chemin, la GRANDE LOI décida immédiatement de le juger pour lui appliquer la sanction qu’il méritait évidemment. La sanction que les Archontes du Destin décidèrent de prendre fut très drastique : ils décidèrent de l’envoyer à l’abîme et de le désincarner. Ce Dhyani-Bodhisattva reçut la nouvelle dans les mondes internes et, face à une telle situation, il s’empressa de se présenter devant le PALAIS DE LA GRANDE LOI, devant le TRIBUNAL DU KARMA. Cependant, malgré que ce Dhyani-Bodhisattva supplia, pria, implora le pardon pour cette faute commise, les Lions de la Grande Loi restèrent immuables et tout cela se transforma, indéniablement, en UN PANORAMA ÉPOUVANTABLE pour ce Dhyani-Bodhisattva.

Face à ces circonstances, le Dhyani-Bodhisattva fit alors appel à la miséricorde du V.M. Aberamentho et le pria de plaider devant la GRANDE LOI pour son âme, s’engageant à LUTTER SANS PITIÉ contre lui-même pour pouvoir recommencer son chemin intérieur et s’intégrer plus tard à son Être Réel. Ceci étant, le béni Chef Suprême de la Fraternité Blanche ─ c’est-à-dire : le Grand Kabîr de Galilée ─ engagea sa propre personne auprès des Seigneurs du Destin et demanda la clémence pour le Dhyani-Bodhisattva. La réponse des Seigneurs du Karma fut : « Très bien, nous acceptons ta proposition, mais soyons clairs une bonne fois pour toutes : si le Dhyani-Bodhisattva n’accomplit pas le pacte et échoue, tant lui que toi-même serez envoyés au tartarus !!! », mots terribles, mes amis et amies, terribles…….

À partir de ce jour, ce Dhyani-Bodhisattva prit BEAUCOUP PLUS AU SÉRIEUX le sujet de MOURIR EN LUI-MÊME et se dédia, au cours de sa vie, à désintégrer totalement, non seulement le Moi, mais aussi sa mère, la Bête.

Toutes ces choses, chers lecteurs, nous montrent, nous signalent, nous indiquent clairement que le Chemin Hermétique est, certes, épineux, douloureux, resserré, étroit et rempli de dangers à l’intérieur et à l’extérieur. Celui qui ne veut pas entendre et comprendre ce que nous signalons ici a de très grandes chances de s’y perdre, de rester désorienté et de finir à l’extérieur de celui-ci à tout moment.

Un Dhyani-Bodhisattva n’est pas semblable à un simple Bodhisattva, non. Dans le cas des Dhyani-Bodhisattvas il y a beaucoup plus de responsabilité devant la GRANDE LOI, car ils ont vécu le chemin dans d’autres Maha-Manvantaras et connaissent les dangers, les risques et les difficultés que celui-ci renferme. Par conséquent, ils ne sont pas naïfs et ils savent parfaitement à quoi ils sont confrontés, c’est la Loi.​​​​​​​​​​​​​

Dans le monde humain, tridimensionnel, les codes de loi disent : ​« Nul n’est censé ignorer la loi !! », ce qui signifie que si nous commettons un délit qui est déjà spécifié dans le code pénal, bien que nous ne connaissions pas les lois qui punissent ce délit, cela ne nous dispense pas d’être traduits devant les tribunaux terrestres, d’être jugés et qu’une certaine sanction nous soit ensuite appliquée par la loi même. Si cela arrive avec les choses terrestres, que pouvons-nous donc penser des lois divines, qui sont encore plus exigeantes ?

Le royaume des cieux a ses propres lois et, certes, la GRANDE LOI SUPÉRIEURE n’a pas un iota de corruption, comme cela arrive généralement souvent avec la loi terrestre.​​​​​​​​​

Ainsi, patients lecteurs/trices, je vous incite à PERSÉVÉRER FORTEMENT DANS L’AUTO-OBSERVATION pour ne pas tomber dans la tentation. C’est ce que nous rappelle la prière du Seigneur ─ le Notre Père ─ dans sa partie finale. Ce voyage, estimés lecteurs, est extrêmement fatiguant et demande donc UNE ÉNORME PATIENCE et une AUTO-VIGILANCE à chaque instant pour ne pas manquer nos pas…

Je conclus ce message, comme toujours, en vous laissant quelques phrases pour votre réflexion :

« Une promesse est une lettre de change que nous envoyons contre notre avenir ».
Hebbel

« Il y a ceux qui ressemblent à un chèque d’un million de dollars contre une banque en faillite. Ils promettent beaucoup et il n’est pas possible d’obtenir quoi que ce soit d’eux ».
Orison Sweet Marden

« Nous promettons selon nos espérances, et nous tenons selon nos craintes ».
La Rochefoucauld

« Celui qui promet très légèrement regrette lentement ».
Alonso de Ercilla

CVSTOS RERVM PRVDENTIA.
─‘La prudence est la gardienne des choses’─.
KWEN KHAN KHU

*

code