Quel est notre rôle en ces temps de pandémie universelle ?

Quel est notre rôle en ces temps de pandémie universelle ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers lecteurs :

Je m’approche de vous pour vous faire parvenir la réflexion suivante :

QUEL EST NOTRE RÔLE EN CES TEMPS DE PANDÉMIE UNIVERSELLE ?

À travers l’histoire de l’humanité, les livres sacrés de toutes les religions ont montré à leurs fidèles des recommandations en vue de s’adapter aux innombrables adversités que le genre humain a reçues, que ce soit à cause du Karma ou à cause de la Loi d’Accidents. Il suffit de rappeler, en lisant l’Ancien Testament de la Bible chrétienne-hébraïque, cet épisode concernant ce qui est arrivé avec le grand Initié Moïse et son célèbre peuple élu, composé d’hébreux, de phéniciens, de grecs, d’égyptiens, de mésopotamiens, etc. Ce peuple n’a jamais été uniquement judaïque, c’est une grave erreur des exégètes durant des siècles à cause du manque de Conscience pour pouvoir pénétrer dans les détails de ce qui s’est réellement passé en ces temps-là.

Deux choses sont intéressantes dans tout cela :

A. On dit que le peuple élu, en ces temps-là, était prisonnier du peuple égyptien et qu’ils subissaient l’esclavage. Il a déjà été prouvé que c’est un MENSONGE ABSURDE, car en Égypte on n’a pas connu l’esclavage, c’est ce qu’ont confirmé les historiens et les archéologues. Cependant, oui il y a eu une intention malsaine de faire croire aux gens cette fausse version des faits de la part de certains intérêts mesquins.

B. Cette captivité se terminerait si ces partisans suivaient les règles d’un LIBÉRATEUR ou CHEF DE FILE MYSTIQUE qui s’avéra être MOÏSE lui-même.

L’esclavage du peuple élu doit être interprété comme la PRISON DANS LAQUELLE NOUS, TOUS LES ÊTRES HUMAINS, VIVONS tant que nous sommes plongés dans la boue de l’IMMONDICE ÉGOÏQUE. C’est le MOI qui a toujours maintenu l’humanité captive et qui la fait souffrir. Certains faux exégètes font apparaître Ramsès comme le tyran qui plongeait le peuple élu dans une douleur permanente, chose qui a aussi été réfutée historiquement, car il n’y a pas de preuves ni archéologiques ni historiques qui démontrent que cette TYRANNIE SAUVAGE ait existé.

Rappelez-vous que l’Égypte était appelé PAYS ENSOLEILLÉ DE KEM ou KEMET, ce qui se traduit, en égyptologie, comme « lieu du limon noir ou des eaux noires ». Et, certes, ces Initiés et l’humanité entière a toujours eu ses EAUX MERCURIELLES NOIRES à cause du Moi animal qui a donné cette putréfaction à ces eaux sacrées. Indubitablement, en parlant hermétiquement ou, pour mieux dire, ésotériquement, si quelqu’un souhaite être sauvé de la Roue du Samsara ou Roue des Fatalités, il doit commencer par changer la couleur de ses eaux, et on y parvient, gnostiquement parlant, au moyen de la TRANSMUTATION ALCHIMIQUE DE NOS EAUX SPERMATIQUES, c’est la clé renfermée dans le fameux ARCANUM A.Z.F.

Il est indiscutable que MOÏSE, curieusement, a toujours été traduit par « SAUVÉ DES EAUX », faisant allusion au fait inventé que sa mère Myriam ─ c’est-à-dire : Marie, Ram-IO, Devi-Kundalini ─ l’a mis dans un panier et l’épouse d’un pharaon l’a recueilli et s’est transformée en sa génitrice. Cela il faut le comprendre, patient lecteur, car MOÏSE fut, certes, éduqué dans la sagesse des égyptiens. Eux, les Maîtres égyptiens, firent de MOÏSE un Hiérophante magnifique qui manifesta, par la volonté de son ÊTRE Réel, qu’il était prêt à faire entrer dans le DÉSERT DES SAGES ─ comprenez : dans la Deuxième Montagne ─ tous ceux et celles qui voudraient le suivre pour les faire parvenir à la TERRE PROMISE.

Ces récits bibliques, comme les récits de nombreux livres considérés sacrés, sont écrits sous forme de paraboles ou de métaphores par des INITIÉS pour être interprétés par des INITIÉS, et l’erreur de notre humanité « académique » a toujours été d’essayer de les comprendre de manière littérale, ce qui est une très grave erreur. D’ailleurs, cette interprétation littérale a déjà été la cause d’énormément de guerres religieuses qui ont causé des milliers, des milliers et des milliers de morts depuis les siècles ou les millénaires passés.

Eh bien, quand Moïse commença ses prédications ─ disent les théologiens inconscients ─, le pharaon se fâcha et augmenta la souffrance du peuple élu. Il faut interpréter ici la figure du pharaon comme l’ostentateur du pouvoir politique, comme l’image de la vie horizontale, comme celui qui maintient les Consciences des masses absolument endormies ; bien qu’un vrai pharaon n’a jamais voulu endormir ses sujets, car ce fut justement par la forte DISCIPLINE ÉSOTÉRIQUE que l’Égypte est devenue un empire qui dura TROIS MILLE ANS, ni plus ni moins…..

Par ailleurs, estimé lecteur, la vérité c’est que ce peuple élu décide finalement de suivre Moïse en faveur du vent ou contre tous les vents. La divinité avait auparavant envoyé sur l’Égypte diverses épidémies, des plaies, elle avait transformé les eaux potables en sang, etc., etc., etc., et tout cela à travers MOÏSE et son bâton. Devant toutes ces évidences, le peuple « élu » quitte le lieu « des eaux noires »  ─ ou KEM ─ et suit les pas que MOÏSE leur indiquait durant son pèlerinage.

Très curieusement, en faisant un parallèle avec toutes ces histoires que la Bible nous raconte dans le chapitre « EXODUS », notre humanité actuelle se trouve également dans le marécage de la FORNICATION, elle est prisonnière de ses PASSIONS et elle ne sait que SOUFFRIR, SOUFFRIR, SOUFFRIR, ETC. De même, cher lecteur, le ciel a envoyé à cette progéniture contemporaine UN SAUVEUR, un GUIDE, UN AVATAR, et cet Avatar a développé un corps de doctrine extraordinaire pour sortir le genre pseudo-humain de sa cécité et de son animalité, pour l’aider à récupérer son vrai statut de CRÉATURE HUMAINE et être digne d’être appelé FILS DE DIEU…

Cependant, de même qu’à l’époque de MOÏSE, le peuple, les foules, sont toujours en train de questionner la MAÎTRISE DE LEUR GUIDE, malgré les nombreux miracles qu’il avait opéré devant elles, ce à quoi MOÏSE réagissait en leur rappelant sa promesse de les emmener sur la TERRE PROMISE. Même ainsi, ces gens, quand MOÏSE est monté au MONT SINAÏ ─ c’est-à-dire : quand il s’est trouvé durant une période dans les mondes supérieurs de Conscience ─, ces masses en sont venues à penser que MOÏSE les avait abandonnées et elles se dédièrent à nouveau à laisser libre cours à leur TRÈS AIMÉ EGO ANIMAL. Quand Moïse apprit cela, ayant déjà reçu le DÉCALOGUE ou les Dix Commandements qui subsistent encore aujourd’hui, il est descendu du SINAÏ et il a parlé à son peuple en le condamnant avec emphase: « Ceux qui ne voudront pas suivre la loi mourront par la volonté de la Loi »… Ce qui suit de ce récit, c’est que quelques-uns suivirent, en définitive, le chef de file MOÏSE jusqu’à la fin et atteignirent la fameuse TERRE PROMISE, c’est-à-dire l’AUTORÉALISATION INTERNE DE L’ÊTRE.

Que nous arrive-t-il aujourd’hui, illustre lecteur ? Justement la même chose. Nous avons reçu un corps de doctrine jamais montré auparavant au monde, nous avons eu un Patriarche et Avatar réellement éveillé à cent pour cent, nous avons reçu des milliers et des milliers de pratiques pour corroborer les postulats de la Gnose, mais CETTE MÉDECINE n’a pas atteint nos âmes. Tout est resté comme UNE LEÇON APPRISE PAR CŒUR ET C’EST TOUT. C’est là notre état intérieur. Les dénommés TROIS FACTEURS DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE nous les connaissons PAR CŒUR et nous en faisons l’étalage dans nos conférences publiques ou dans les conférences ONLINE, mais à quel point sommes-nous mort psychologiquement ? Sommes-nous réellement en train d’essayer de vivre les SOUFFRANCES VOLONTAIRES ET LES SACRIFICES CONSCIENTS pour briser la volonté de notre EGO INFERNAL et ensuite le détruire ? Sommes-nous vraiment EN TRAIN DE SUBLIMER NOTRE TRAVAIL ALCHIMIQUE ou est-ce le MOI QUI FAIT L’ALCHIMIE ? Nos prières à Dieu-Mère sont-elles constantes pour la prier de nous éliminer ces aberrations sur lesquelles nous avons préalablement réfléchi et que nous avons comprises ? Etc., etc., etc……. Énigmes, énigmes, énigmes !

On suppose que, dans le cadre des plans de la FRATERNITÉ BLANCHE, notre humanité devra encore expérimenter un EXODUS ou EXODE pour obtenir une graine qui permettra l’apparition future de la SIXIÈME GRANDE RACE qui a déjà un nom et qui s’appelle KORADHI. Cet EXODE sera composé par des compagnons et des compagnes qui sont réellement en guerre permanente contre LE MOI PLURALISÉ, mais nous nous demandons à nouveau : sommes-nous en guerre permanente contre nos diables intérieurs ou faisons-nous seulement une pantomime ?  Voilà notre dilemme : NOUS NE NOUS SOMMES PAS ENCORE DÉCIDÉS ENTRE L’ÊTRE ET LE NON ÊTRE, comme le souligna Shakespeare en son temps…..

Notre heure est venue, cher lecteur ! C’est l’heure de NOUS DÉCIDER pour DIEU ou POUR SATAN !, il n’y a pas de troisième alternative. Méditons profondément là-dessus parce que le TEMPS S’ÉCOULE PLUS VITE QUE NOTRE POUSSIÈRE, ne l’oublions pas !

À tout moment les éléments se déchaîneront et c’est alors maintenant le temps de commencer à nous recueillir dans nos foyers et à TÂCHER de vivre l’AUTO-GNOSE, c’est-à-dire de palper les exposés de nos enseignements, de les faire chair, sang et os… La bénie Loge Blanche n’est plus intéressée par plus de divulgation publique du CINQUIÈME ÉVANGILE, car elle a vu que, malheureusement, cette humanité n’a pas répondu à son appel. Ainsi, il ne nous reste qu’à NOUS INTÉRIORISER, NOUS AUTO-DÉCOUVRIR, AUTO-RÉFLÉCHIR ET AUTO-COMPRENDRE, PROFONDÉMENT, pour ensuite NAÎTRE POUR UNE DEUXIÈME FOIS comme nous l’indique le deuxième facteur de la RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE.

IN NECIS RENASCERE INTEGER.
─‘Dans la mort renaître intact et pur’─.

Je vous laisse maintenant quelques phrases pour la réflexion :

« Le coupable qui se repent n’est pas encore perdu ».
Démocrite

« Notre repentir, ce n’est pas tellement pour le mal que nous avons fait, mais pour la peur de ses conséquences ».
La Rochefoucauld

« Un bon repentir est le meilleur médicament contre les maladies de l’âme ».
Cervantes

« Si l’amour de la vertu ne nous guide pas, si nous ne sommes honnêtes que par intérêt, nous serons rusés, mais jamais de vrais hommes de bien ».
Cicéron

QUE LA GLOIRE DE DIEU PÈRE GUIDE VOS PAS AU MILIEU DES TÉNÈBRES.
Kwen Khan Khu

*

code