Comment différencier le fanatisme de cette autre chose que nous appelons foi consciente ?

Comment différencier le fanatisme de cette autre chose que nous appelons foi consciente ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers amis :

J’ai le plaisir de vous envoyer quelques mots pour vous parler de :

COMMENT DIFFÉRENCIER LE FANATISME DE CETTE AUTRE CHOSE QUE NOUS APPELONS FOI CONSCIENTE ?

Depuis de nombreux siècles, l’humanité a vécu, à de nombreuses époques et occasions, plongée dans des FANATISMES de diverses nature, qu’ils soient politiques, idéologiques, religieux, philosophiques, etc., etc., etc. Certes, le FANATISME est une FOI AVEUGLE en quelque chose ou quelqu’un, basée seulement sur des fantaisies ou des idées qui n’ont pas de base logique. Dans le monde religieux, cela a eu lieu très souvent et, surtout, au sein des églises connues comme catholique et cette autre appelée chrétienne orthodoxe.

Un jour, celui qui écrit ces mots a eu une conversation avec un compagnon lié à nos enseignements, et cet ami me raconta un épisode qui me parut, réellement, incroyable, mais qui était vrai. Ce compagnon me disait qu’il avait un oncle qui était prêtre catholique. Ainsi, mon ami demanda un jour au prélat :

─ Crois-tu, mon oncle, que Marie, la mère de Jésus, a été réellement fécondée par une colombe ?

Ce à quoi le prélat répondit :

─ Ne crois pas à ces bêtises ! Cela a été créé comme un dogme et il faut l’accepter car ainsi l’ordonne l’église, mais cela ne tient pas debout et ne peut être vrai !!!

Évidemment, ce garçon resta stupéfait en entendant les mots de son oncle au sujet de cette question qu’il lui avait posée. Ainsi, cet ami gnostique vérifia directement qu’énormément de gens, des foules entières, suivent certaines croyances, avec tous leurs dogmes, par peur des enfers ou de ne pas être acceptés socialement, etc., etc., etc., ce qui est une incongruité. Dans ce cas, on peut se demander : et pourquoi, alors, cet oncle restait prêtre s’il ne croyait pas lui-même en ce qu’il prêchait ? Peut-être continuait-il d’exercer le sacerdoce car ainsi il gagnait sa vie économiquement et s’assurait le pain quotidien…, c’est tout.

Cependant, ces doctrines religieuses, avec ces dogmes de foi que nous pourrions plutôt appeler FANATISMES AVEUGLES, ont accumulé du pouvoir économique, politique, social et même du pouvoir sur les âmes des gens durant des millénaires, en atteignant même les extrêmes de radicaliser ces fanatismes et de les transformer en persécutions et exécutions de tous ceux ou celles qui peuvent être considérés, selon eux, HÉRÉTIQUES OU ENNEMIS DE DIEU OU DE LA « VÉRITÉ »…

Les fanatismes, cher lecteur, ne sont jamais bons car ce sont de gros murs sans fondations. Même dans la dénommée FOI JUIVE, il existe la croyance, absolument fausse, selon laquelle LE JOUR DU JUGEMENT FINAL ET L’APPARITION DE LEUR MESSIE ─ qui pour eux n’est pas le V.M. Aberamentho ─, alors les morts RESSUSCITERONT DE LEURS TOMBES et la terre deviendra un paradis… Comme ça! Du jour au lendemain ! Cela s’avère, de toute évidence, une autre argumentation fallacieuse qui ne résiste pas à la plus petite analyse rationnelle…

Pour qu’un paradis existe sur la face de notre monde, il est nécessaire que le pseudo-homme qui marche aujourd’hui dans les rues des villes se soit fait vraiment HOMME et, sur cette base, soit capable de développer une vie paradisiaque. Seul le vrai Homme peut générer de nouvelles circonstances ou manier la LOI D’ÉPIGÉNÈSE, qui lui permettrait d’être en contact avec l’âme des plantes, des animaux, des minéraux et, également, cet Homme authentique aurait le pouvoir sur les éléments de la terre, facultés que son propre ÊTRE lui octroierait.

Durant des siècles et des millénaires, l’humanité a été menée comme un troupeau de moutons d’un côté à l’autre, tantôt à droite et tantôt à gauche, mais elle n’a jamais été au centre de la réalité, c’est-à-dire dans le TAO. Indubitablement, la coupable de cette disgrâce est l’humanité elle-même qui, n’ayant pas ÉVEILLÉ SA CONSCIENCE, se contente d’accepter les histoires que d’autres lui racontent pour faire partie d’un conglomérat auquel ses ancêtres ont appartenu, bien que ces ancêtres n’aient jamais non plus pu vérifier l’existence réelle de ce que prêchent ces dogmes sans fondement…

Politiquement parlant, cher lecteur, toutes les calamités que le genre humain a dû supporter, en étant guidé par des leaders aveugles et rêveurs de toutes les époques, font partie de l’histoire. Rappelons Napoléon et ses guerres voulant former UN EMPIRE EUROPÉEN. De même, rappelons Hitler et son annoncé Troisième Reich qui, selon lui, durerait MILLE ANS. Toutes ces barbaries n’apportèrent qu’une seule chose pour le commun des mortels : PEUR, GUERRE, DÉSOLATION ET MORT… Que s’est-il passé en Russie avec Staline ? Eh bien la même chose. Pour rester au pouvoir, ce TYRAN SAUVAGE fit les dénommées purges staliniennes qui envoyèrent à la mort des milliers et des milliers de personnes qui ne sympathisaient pas avec son idéologie. Voilà le produit de la FOI AVEUGLE…

Grâce à la Gnose, chers lecteurs, l’humanoïde a l’opportunité, s’il la pratique sérieusement et à fond, d’abandonner sa chrysalide fantomatique et d’atteindre le vrai état humain qui lui concède alors le statut d’HOMME. Cet Homme, avec ses facultés psychiques développées, arrive à saisir et à comprendre la vraie réalité qui se cache dans les règnes de la nature, du cosmos et de l’univers lui-même. Alors, tout ce qu’il entend sur l’existence des Anges, des Archanges ou des Démons, se transforme pour lui en une expérience mystique vécue directement, pas simplement acceptée comme une croyance.

Pour un Homme éveillé, les dogmes n’existent pas, car au moyen de ses facultés il pourrait vérifier la multi-dimensionnalité de l’espace et tout ce que celui-ci renferme : dimensions supérieures ou ÆONS DE LUMIÈRE, ou dimensions inférieures ─ c’est-à-dire : ENFERS ─. Le psychisme éveillé de tout Homme véritable lui fait connaître directement cela qu’on vénère tant en tant que Dieu, en se connectant grâce à l’intériorisation avec sa légitime réalité intrinsèque et éternelle comme l’est l’ÊTRE. Il peut parler avec son propre ÊTRE et même arriver à connaître son nom sacré pour l’invoquer quand il a besoin de lui. Cela est un autre monde et c’est la vraie perception des phénomènes qui constituent la vie dans cette réalité tridimensionnelle ou dans ces autres UNIVERS PARALLÈLES.

Ainsi, amis et amies, l’âme sort de sa prison psychologique pour contempler les merveilles de la création par elle-même. Elle n’a pas besoin d’avoir peur de rien ni de quiconque, car connaissant tout ce que la Conscience lui permet de vérifier, elle finit par perdre même la peur de la MORT ELLE-MÊME.

Aucune religion ne peut obtenir le miracle de « re-lier » les âmes à leur principe divin si elle n’est pas fondée sur la possibilité de l’expérimentation directe de ses arguments. Ainsi, pour cela, nous pouvons parler de RELIGIONS MORTES et de RELIGIONS SOLAIRES qui ont toujours été basées sur des réalités et non sur des exposés théoriques créés pour convaincre les incrédules.

Nos enseignements, lecteur avisé, reposent sur une plateforme doctrinale millénaire qui offre, à celui qui les pratique, la possibilité de déchiffrer les fameuses questions de la philosophia éternelle : qui sommes-nous ?, pourquoi existons-nous ?, d’où vient la vie et où allons-nous après la mort ? La Gnose nous enseigne à créer de la FOI CONSCIENTE sur la base de l’expérimentation. C’est là la doctrine de l’apôtre Thomas quand, se trouvant en face du V.M. Aberamentho ressuscité, introduit son doigt dans l’une de ses plaies pour vérifier par lui-même s’il s’agissait du Grand Kabîr qui avait été crucifié. Chaque apôtre a accompli un rôle dans le drame chrétien, et le rôle de Thomas, notre Patriarche le résume en une phrase : « Ne dépends pas des concepts d’autrui, mais des réalités expérimentées » dans le terrain de l’existence…

Le Gnosticisme est resté ferme à travers les millénaires grâce à ses enseignements basés sur les expériences directes expérimentées par tous ceux qui les ont étudiés profondément et qui ont essayé de les transformer en une partie de leur FOI CONSCIENTE. Voilà la grandeur et la splendeur de notre évangile. Tous ceux qui ont connu l’Avatar du Verseau et qui l’ont même vénéré, mais qui n’ont jamais mis en pratique ses enseignements sacrés, abandonnèrent ensuite le Cinquième Évangile et retournèrent à leurs beuveries, à leurs fornications, à leurs émotions inférieures, à leurs adultères, etc., etc., etc. Ces gens admiraient l’homme qui parlait de choses jamais expliquées auparavant. Malheureusement, pour ces auditeurs, tout était un joli discours mais pas quelque chose à prendre vraiment au sérieux et à transformer en discipline à suivre durant toute la vie. Ces gens ne sont jamais arrivés à posséder la FOI CONSCIENTE, ils continuèrent avec la FOI DU CHARBONNIER, avec la FOI AVEUGLE…

Permettez-moi maintenant de vous laisser quelques phrases que je considère importantes :

« Il y a celui qui au nom de la charité chrétienne tue, celui qui pour sauver le prochain l’emmène au bûcher. N’importe quelle idée sert au fanatique et c’est au nom de toutes que des crimes ont été commis ».
Unamuno

« Le fanatisme est à la religion ce que l’hypocrisie est à la vertu ».
Charles Palissot

« La foi commence comme une expérimentation et finit comme une expérience ».
William Ralph Inge

« Dieu est le commencement, le milieu et la fin ».
Platon

« Supprimez Dieu et la nuit dans l’âme sera chose faite ».
Lamartine

OM MANI PADME HUM.
Kwen Khan Khu