La tragédie de la Nature et le salut spirituel de l’Homme - V.M. Samael Aun Weor

La tragédie de la Nature et le salut spirituel de l’Homme

La tragédie de la Nature et le salut spirituel de l’Homme 850 480 V.M. Samael Aun Weor

1.- L’humanité entière est un organe de la Nature, un organe chargé précisément d’assimiler et d’éliminer certaines substances et forces.

2.- Nous existons sur la face de la Terre exclusivement dans le but de servir à l’économie de la Nature.

3.- Chacun de nous est une machine chargée de capter certains types et sous-types d’énergie cosmique. Chaque machine humaine transforme les différents types d’énergie et les retransmet aux couches inférieures de l’organisme planétaire. Nous sommes des machines au service de l’économie de la Nature.

4.- Ainsi donc, la vie organique est nécessaire à la Terre. Sans vie organique, la Terre se transformerait en un grand désert, en un grand Sahara.

5.- Les insectes les plus insignifiants captent certaines modalités d’énergie qu’ils retransmettent ensuite, après les avoir transformées, aux couches inférieures de l’organisme planétaire sur lequel nous vivons.

6.- Sur l’épiderme de la Terre, existe la vie organique. Les arbres, les animaux, les gens, sont nécessaires à la vie de la Terre. Les arbres attirent certains types et sous types d’Énergie cosmique, ils la transforment et la retransmettent ensuite aux couches inférieures de la Terre.

7.- Les engrais chimiques stérilisent actuellement la Terre. Les forêts sont en train d’être coupées, les villes sont pleines de smog. Certains scientifiques affirment qu’au train où nous allons, dans 40 ans l’humanité aura été exterminée par le smog. Ainsi donc, les fleuves, les mers, l’atmosphère sont déjà pollués.

8.- Malheureusement, tout est en train d’être altéré : les chasseurs sont en train de détruire toutes les espèces animales. En Afrique, on a créé les fameuses « réserves » parce qu’en réalité les chasseurs ne laissaient vivre aucune créature, ils étaient en train de détruire les espèces de la nature.

9.- Les forêts, si nécessaires à la vie, ont été coupées, les fruits de la terre ont été dénaturés par les « grosses têtes », il est bien difficile d’obtenir de simples pommes sans qu’elles soient dénaturées.

Un arbre qui n’a pas été dénaturé, un arbre qui n’a pas été greffé, attire spécifiquement l’énergie cosmique qui lui correspond et, ensuite, il la transforme et la transmet aux couches inférieures de la Terre. Mais un arbre qui a été greffé ne peut plus accomplir cette mission si précieuse et ses fruits sont aussi dénaturés. Ils ne captent plus, ils ne se chargent plus de cette énergie cosmique merveilleuse avec laquelle ils se chargeaient auparavant et ils n’apportent plus, dans l’organisme humain, les mêmes principes vitaux qu’auparavant.

10.- Ainsi, nous voyons aujourd’hui, surtout en Californie du Nord, des fruits très beaux qui sont un régal pour les yeux, mais qui, réellement, ne produisent pas dans l’organisme les mêmes effets que produisent les fruits qui n’ont pas été altérés par les greffes. À l’allure où nous allons, la Terre entière est soumise à une épouvantable agonie, et ceci doit avoir une fin.

11.- Cette planète est maintenant soumise à une longue agonie. Les poissons de l’immense mer sont en train de mourir parce que les eaux sont polluées. Il ne fait aucun doute que les océans se sont transformés en grandes décharges. Les déchets atomiques peuvent occasionner, à tout instant, de terribles catastrophes. Les récipients utilisés pour garder les déchets atomiques sont réellement inutiles et, à n’importe quel instant, je le répète, ils peuvent provoquer de grandes catastrophes.

12.- Les tremblements de terre s’intensifient d’instant en instant, de moment en moment. Il se trouve qu’au fond des océans, la terre est crevassée ; il existe un système de crevasses dans les lits des océans Atlantique et Pacifique. Certaines de ces crevasses sont déjà tellement profondes que l’océan y pénètre et qu’il est entré en contact avec le feu qui circule à l’intérieur de la Terre.

13.- En conséquence de cela, il se produit des vapeurs et des pressions qui augmentent d’instant en instant, de moment en moment. C’est la cause secrète des si nombreux tremblements de terre qui se produisent à notre époque.

14.- La théorie selon laquelle tel ou tel tremblement de terre est simplement dû à un changement ou un mouvement ou à un glissement de certaines couches géologiques ne convainc plus personne. La crue réalité, c’est que tantôt elle tremble dans un pays, tantôt elle tremble dans un autre et chaque jour les tremblements de terre deviennent de plus en plus intenses, et ils deviendront chaque jour de plus en plus intenses ; sur cela, il n’y a pas le moindre doute. Si l’on ajoute à cela les explosions atomiques que « Tyriens et Troyens » réalisent à l’intérieur de la planète Terre, cela ne peut nous surprendre qu’à un moment donné il y ait donc une grande catastrophe.

15.- L’Homme est contenu dans la Nature et la Nature est contenue dans l’Homme ; et si nous ne découvrons pas les Lois du Nature en nous-mêmes, nous ne les découvrirons jamais en dehors de nous-mêmes.

16.- Nous pouvons tracer de jolis plans concernant un monde sans frontières, un Éden terrestre, mais si nous continuons comme nous sommes, si nous n’éliminons pas précisément, de notre nature, les facteurs psychologiques qui produisent les guerres dans le monde, les facteurs psychologiques qui produisent la discorde, les facteurs psychologiques qui produisent la haine, etc., le monde ira de mal en pis.

17.- Le Gnostique estime que l’existence est entièrement intégrale, unique. Le Mouvement Gnostique pense que cet « au-delà » n’existe pas, que tout est à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. Si nous réussissons à nous connaître nous-mêmes, c’est-à-dire à connaître nos propres mondes intérieurs, notre propre vie intérieure psychologique, nous connaîtrons la vie intérieure psychologique de toute la planète Terre et de tout l’Univers en général.

18.- Le Gnostique n’a jamais nié les principes animiques, éthiques ou spirituels des gens. Il affirme seulement, de manière emphatique, que tout se trouve en nous-mêmes, que nous devons nous auto-explorer pour nous auto-connaître.

Le jour où nous aurons dissous l’Ego, nous connaîtrons l’Univers et les dieux. Le jour où nous aurons dissous l’Ego animal, en parlant dans le sens le plus complet du terme, nous arriverons à expérimenter par nous-mêmes, de manière directe, ce qu’on appelle Âme, ce qu’est l’Être.

Extraits du Cinquième Évangile

Samael Aun Weor

*

code