La suprême importance de pratiquer la méditation

La suprême importance de pratiquer la méditation

La suprême importance de pratiquer la méditation 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Très chers amis/es :

Je considère indispensable et très important de vous faire parvenir à tous quelques mots de notre Avatar, le V.M. Samael Aun Weor, sur :

LA SUPRÊME IMPORTANCE DE PRATIQUER LA MÉDITATION

Je vous joins les réponses de notre Gourou bien-aimé sur la méditation lorsqu’il a été interrogé par un disciple. Les voici :

 « D. Vénérable Maître, on a dit à beaucoup d’entre-nous que, par exemple, les runes, la méditation ne sont pas nécessaire car nous sommes dans les temps de la fin, et que nous devons seulement éliminer simplement l’Ego. Alors que vous, vous nous dites que la méditation est extrêmement importante, mais ailleurs on nous dit que nous ne devons pas méditer. Alors, que faire ?

M. Qui vous a dit pareilles énormités ?

D. Je les ai sur mon magnétophone ; c’est J. A. qui dit :  « il y a deux choses dont on n’a pas besoin : la méditation et le jeûne ». Le Carême non plus…

M. Ce qui est sûr, c’est que sans méditation on n’avance pas d’un pas dans ces études.

D. Alors je vais vous poser ces questions pour pouvoir contrecarrer une action qui part du Temple de la [Sierra] Nevada où il dit : « Moi, sans jamais méditer, je me suis éveillé, de sorte qu’on n’a pas besoin de cela ; ce qu’il faut, c’est du courage ».

Pour le jeûne, c’est pareil. À Noël, il s’est prononcé contre le jeûne alors que j’ai vu que vous aviez dit à neuf [personnes] de jeûner, neuf du Venezuela de jeûner. Je me suis tû, mais je me suis dit : « Cela va provoquer une explosion si lui, de son côté, dit qu’il n’y a pas besoin de jeûner, alors que le Maître le recommande à neuf personnes ». […]

M. En tous cas, je tiens à vous dire que la méditation est fondamentale, on ne peut pas avancer d’un pouce dans ces études sans la méditation.

Bon. Je dis que la méditation est indispensable, car la méditation est le système, la méthode pour pouvoir recevoir de l’information. À travers la méditation, on peut également comprendre nos défauts. Quand on médite sur tel ou tel défaut, quand on médite sur telle ou telle erreur psychologique, on est évidemment en train de s’efforcer de les comprendre, et c’est à travers la méditation profonde qu’on arrive à les comprendre. Le défaut découvert, une fois compris, doit être éliminé. Mais avant d’éliminer un défaut, il faut d’abord le comprendre à travers la méditation profonde, et c’est ainsi seulement que vous pourrez l’éliminer. Il n’est pas possible d’éliminer un défaut s’il n’a pas été compris au préalable ; et ce n’est pas possible de le comprendre au préalable si on n’a pas médité profondément dessus. La méditation profonde nous permet de comprendre tel ou tel défaut.

Ainsi, la méditation est le pain du sage. Par la méditation, on peut apprendre beaucoup de choses, on peut s’autodécouvrir. La méditation est le système de l’autodécouverte.

Nous savons déjà que dans l’autodécouverte, il y a aussi l’autorévélation, et qu’il serait absurde de nous prononcer contre la méditation. La méditation – je le répète –, c’est le pain du sage, pain qu’il faut prendre quotidiennement.

D. Alors il faut pratiquer la méditation tous les jours ?

M. Bien sûr que oui ! Il faut la pratiquer si on veut arriver à avancer ; sinon, on resterait bloqué, pétrifié ».

─ Extrait du Cinquième Évangile, conférence intitulée « Dans l’amphithéâtre de la connaissance pure », donnée par le V.M. Samael Aun Weor, tome 4, pages 268-269 ─.


Je vous joins maintenant quelques phrases auxquelles réfléchir:

« Il est bon de méditer durant un jour après avoir lu pendant une heure ».
Massillon

« Méditer d’abord, se décider ensuite ».
Moltke

« Mûris bien les choses et ensuite fais-les vite ».
Burley

« N’est pas grand celui qui sait beaucoup, mais celui qui a beaucoup médité ».
Settembrini

EX AEQUO ET BONO.
─‘D’une manière juste et bonne’─.
KWEN KHAN KHU

*

code