Le salut de notre âme à travers la Divine Mère

Le salut de notre âme à travers la Divine Mère

Le salut de notre âme à travers la Divine Mère 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Très aimés amis et amies :

Je vous fais parvenir, à cette occasion, deux gravures qui se complètent mutuellement et que nous pouvons regrouper sous le titre suivant :

LE SALUT DE NOTRE ÂME À TRAVERS LA DIVINE MÈRE

Avant tout, chers lecteurs, nous devons nous rappeler que dans l’ancien Christianisme on rendait un culte à Stella Maris ─Devi-Kundalini─ en récitant ce que l’on a appelé des litanies christiques. Ces litanies faisaient référence à divers attributs de la Divine Dame, attributs par lesquels Elle pouvait nous sauver de l’enfer. Ainsi, on parlait alors de « miroir du matin », « santé des malades », « tour d’ivoire », « refuge des pécheurs », etc., etc., etc.

Par conséquent, chaque fois que notre bénie Mère Kundalini voulait ou veut nous sauver de notre propre perte, causée par les innombrables agrégats psychologiques qui constituent notre Ego, Elle met en marche ses attributs pour atteindre son but.

Par conséquent, nous allons d’abord nous référer à l’une des gravures qui est cataloguée comme…

…Arche de l’Alliance ou Arche du Pacte

Arche de l’Alliance ou Arche du Pacte

Cette illustration nous montre un char tiré par deux bœufs, sur lequel nous observons la Divine Mère accompagnée de l’Ange Gabriel. Cet Ange tient dans l’une de ses mains la tige fleurie, en souvenir de l’épine dorsale de Joseph ─ époux de Marie ─. Il va sans dire que toute personne qui est arrivée à fouler le Chemin Secret a, certes, l’épine dorsale fleurie, c’est-à-dire remplie des vertus qui accompagnent la transmutation de nos sécrétions sexuelles, pour parler dans un langage alchimique.

Au-dessus d’Elle, dans le ciel, nous voyons la resplendissante colombe allégorique de l’Esprit Saint, car nous ne pouvons oublier que l’Éternel Féminin divin est toujours accompagné de son époux. C’est le binôme que forment, dans la religion hindoue, Shiva-Shakti.

C’est l’Esprit Saint qui féconde le ventre de Kundalini-Shakti, et ils travaillent donc ensemble à l’intérieur de nous.

Cette gravure est donc, en somme, la symbolique de l’arche des pactes, car nous aspirons à être sauvés par le pacte divin que Dieu Mère veut mettre en marche avec son fils : le Chrestos intime.

Cette gravure, patient lecteur, est accompagnée de quelques phrases latines, que je vous cite ci-dessous :

« Anagr. 30.

Foederis Arca.

Sacra Dei Fero.

Horrida bella times, et sumi Numinis Iras aeternam Pacem FOEDERIS ARCA refert Virgo SACRA DEI FERT judicis arma tremendi, per quam de Coelo gratia sola venit ».

Traduction :

‘L’Arche de l’alliance’ ─ ou du pacte ─.

‘Anagr. 30 : J’apporte les choses sacrées de Dieu’ ─ c’est-à-dire Elle, Stella Maris, apporte les forces de l’ÊTRE ─.

‘[Tu] crains les guerres horribles et les colères du grand Numen’ ─ c’est-à-dire : l’Ego craint les guerres horribles et les colères du grand Numinis, c’est-à-dire de Dieu ─.

‘L’ARCHE DE L’ALLIANCE rétablit la paix éternelle’ ─c’est-à-dire : sans l’Arche de l’Alliance, sans l’Arcane A.Z.F., sans l’aide de notre bénie force flammigère, il serait impossible d’atteindre la Paix du Royaume de l’Être ─.

‘La Vierge apporte les armes sacrées de Dieu, juge terrible, et par elle, du ciel, il apporte la grâce unique’.

Tour d’ivoire

Le salut de notre âme à travers la Divine Mère

Cette deuxième gravure nous montre avant tout une tour occupée dans sa partie supérieure par des petits anges ─ parties de notre propre Être intérieur ─. L’un de ces petits anges tient dans sa main la croix du rédempteur de l’humanité.

D’un côté de cette tour, nous pouvons voir le Christ lui-même portant un faisceau de feu dans sa main ─ car, gnostiquement parlant, le Christ est l’incarnation du feu céleste ─. À côté du Christ, nous voyons un homme tombant vers le bas, allégorisant les âmes perdues. Nous pouvons aussi observer au fond de cette gravure une montagne qui ressemble aussi à une tour. Dans ce cas, il s’agit de la Tour de Babel, qui symbolise la confusion des langues et des croyances dans laquelle est plongée notre humanité endormie. Remarquez d’autre part un énorme éléphant ─ symbole du Logos dans la gnoséologie ─ écrasant une créature monstrueuse. Un tel monstre a été appelé, en occultisme et en Alchimie, avec le qualificatif de basilic, synthèse de tous les agrégats infernaux qui constituent l’Ego animal.

La phrase en latin est la suivante :

« Anagr. 28. Ne turbaris Rue

Aspice si nescis quid TURRIS EBURNEA pofsit, hac tibi tartareus vincitur arte Draco. Hinc NE TURBARIS peccator corde dolendo, huc RUE in amplexus Virginis esto latens ».

‘Anagr. 28 Ne sois pas troublé [nous pourrions dire : ne te laisse pas troubler], cours.

Examine si tu ignores ce que peut [faire] la TOUR D’IVOIRE, dans laquelle le Dragon du tartare est vaincu par toi avec l’art [en traduisant plus librement : dans laquelle tu vaincs avec l’art le Dragon infernal].

Ici, ne sois pas troublé [ne te laisse pas troubler], pécheur, en souffrant pour le cœur,

Cours là-bas vers les bras de la Vierge, sois mystérieux [caché/prudent]’.

Permettez-moi maintenant, chers amis, de vous offrir quelques phrases pour votre réflexion :

« Le temps fait surgir de nouveaux écueils, dont nous ne croyions jamais l’existence possible ; on ne peut considérer la victoire certaine tant que le combat n’a pas touché à sa fin ».
Solon

« La vie est un théâtre : on y entre, on regarde et on en sort ».
Démocrite

« L’homme est le rêve d’une ombre ».
Píndaro

« Commencer à vivre, à grandir, est un processus douloureux : notre vie commence comme un détachement et s’achève comme un déracinement ».
Octavio Paz

ITA EST VITA HOMINUM
─‘Telle est la vie des hommes‘ ─.
KWEN KHAN KHU

*

code