Les enchantements du paradis terrestre

Les enchantements du paradis terrestre 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Estimés lecteurs/trices :

Je vous fais parvenir quelques extraits d’une conférence de notre cher Avatar qui me semblent extraordinaires. La conférence est intitulée :

LES ENCHANTEMENTS DU PARADIS TERRESTRE

« Mes amis, en réalité, le corps physique n’est pas tel que le croient certains scientifiques ignorants, certains scientifiques idiots. Le corps physique est une forme mentale cristallisée, tout comme la planète Terre, et, par conséquent, la volonté peut agir sur le corps physique et le changer de forme ou le mettre dans la quatrième dimension. Lorsque nous accepterons que le corps physique est une forme mentale, nous aurons évidemment résolu le problème de la quatrième dimension.

La Terre entière n’est rien d’autre qu’une forme mentale qui a surgi de l’Omeyocan, du « nombril » même de l’univers, à l’Aurore de la Création. Cette forme mentale appelée Terre, avec tout ce qui a été, est et sera, s’est cristallisée peu à peu jusqu’à prendre la forme actuelle. La cristallisation s’est réalisée selon la Loi des Octaves.

Ainsi, en réalité, un jour viendra où cette Terre, ou forme mentale appelée Terre, commencera son mouvement vers l’intérieur et vers le haut pour se perdre ou se dissoudre à nouveau dans l’Omeyocan.

Le corps humain, par conséquent, est une forme mentale cristallisée, et tout le secret des Jinas n’est autre que de savoir agir sur le corps physique humain au moyen de la volonté. Si nous acceptons que c’est une forme du mental, une forme cristallisée selon la Loi des Octaves, nous sommes sur le chemin correct pour agir sur le corps physique et le mettre dans la dimension inconnue. Cela est-il possible ? Oui, c’est possible. Seules sont nécessaires la volonté et l’imagination unies en vibrante harmonie. C’est par ce chemin que nous trouverons le chemin du triomphe.

Rappelons-nous qu’à l’intérieur de nous existent les douze apôtres dont nous parle la Bible chrétienne. Ils sont à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. Rappelons-nous qu’existe aussi, à l’intérieur de nous, le Philippe de l’Évangile Christique, qui ensuite a disparu, emporté par l’ouragan de l’orage. Ce Philippe a des pouvoirs sur la forme physique qui, comme je l’ai déjà dit, est une forme mentale cristallisée. Si on a foi en Philippe, on peut réussir à mettre le corps physique dans la quatrième dimension. Je ne me réfère pas au Philippe historique, je ne me réfère pas à celui qui, en d’autres temps, fit pâlir les juifs en Terre Sainte ; je ne me réfère pas à ce mystique serein qui est apparu comme par enchantement magique. Je me réfère au Philippe intérieur, puisqu’à l’intérieur de nous-mêmes se trouvent les douze apôtres, les douze parties fondamentales de notre propre Être. L’une de ces parties s’appelle Philippe.

Si quelqu’un invoque son Philippe à l’instant où il s’endort, il obtiendra des prodiges formidables. Il suffirait uniquement qu’il se lève de son lit au moment opportun, au moment où il se verrait comme gros, comme obèse ; au moment où il se sentirait dans un état de volupté spirituelle extraordinaire, et avec foi en Philippe, se levant de son lit, il entrerait immédiatement dans le Jardin des Hespérides, dans le Jardin des Délices, dans le Paradis Terrestre ».

Samael Aun Weor

Le Cinquième Évangile, tome II, conf. « Les enchantements du Paradis », pages 324, 325​​​​​​​​​​​​​.

Je vous ajoute maintenant quelques phrases opportunes pour réfléchir :​​​​​

« Le grand, l’indestructible miracle est la croyance humaine aux miracles ». ​
Jean Paul Richter

« Les miracles se produisent en dehors de l’ordre de la Nature, et les mystères sont ceux qui ressemblent à des miracles et n’en sont pas, mais sont des cas qui ont lieu parfois ».
Cervantes

« Tous les miracles sont ainsi ─ soudain ─. Le miracle ─ a dit un penseur─ n’est rien d’autre que l’apparition subite d’une réalité cachée ».
Amado Nervo

« Quelle est la plus sublime surprise ? Celle de celui qui trouve Dieu à l’intérieur de lui-même ».
Amado Nervo

« Je ne connais pas d’insigne aussi propre à un esprit souverain que la ténacité du but qui suit invariablement son chemin jusqu’au bout ».
Emerson

DUM SPIRO SPERO.
─‘Tant que je respire, j’espère’─.

Votre ami,
KWEN KHAN KHU

*

code