Le corps astral

Le corps astral 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Très appréciés lecteurs et lectrices :

Je vous fais parvenir, à cette occasion, un article publié dans la revue ABRAXAS, dans lequel notre Patriarche, le V.M. Samael Aun Weor, fait quelques observations très intéressantes liées au corps astral. Ce texte fut publié en l’année 1974 dans la susdite revue. Le voici :

LE CORPS ASTRAL

1. Le corps KESDJANO ─ corps astral ─, véhicule suprasensible situé par les occultistes dans la CINQUIÈME DIMENSION, n’est en aucun cas un outil indispensable à l’existence….

2. Le LINGA SHARIRA, fonds vital organique, possède en lui-même les valeurs naturelles qui garantissent l’existence du corps planétaire ─ corps physique ─.

3. Indiscutablement, le LINGA SHARIRA ─ la MUMIA de PARACELSE ─ est l’aspect TETRADIMENSIONNEL du corps physique.

4. Le corps KESDJANO est un luxe que très peu de personnes peuvent s’offrir. Rares sont ceux qui naissent avec le corps astral.

5. On sait qu’on a des pieds parce qu’on peut marcher avec et qu’on a des mains parce qu’on peut les utiliser.

6. De même, on sait aussi qu’on a un corps astral quand on peut voyager avec dans les mondes suprasensibles.

7. Celui qui veut se fabriquer un corps KESDJANO doit travailler intensément dans le laboratorium oratorium du Troisième Logos.

8. Les sages étaient très réservés et n’ont jamais voulu enseigner le secret de la préparation du Mercure. La clé se trouve dans l’Arcane A.Z.F.

9. Quand le Mercure ─ Âme Métallique du Sperme ─ a été fécondé par le Soufre ─ Feu ─, il se cristallise sous la forme splendide et merveilleuse du corps astral.

10. Pour parler de manière emphatique, nous dirons que le corps KESDJANO est un organisme merveilleux, il possède sa propre physiologie, etc.

11. Le sang du corps astral est l’HANBLEDZOIN très sacrépotentiellement contenu dans l’aspect PENTADIMENSIONNEL du sang qui circule dans les veines du corps planétaire.

12. L’Astrochimie Cosmique élabore l’HANBLEDZOIN qui circule dans les veines du corps astral…

13.  Moyennant le sacrement ALMOADZIANO, tout Initié peut sortir son corps astral du monde des morts pour le rendre visible et tangible dans le monde physique.

14. Indiscutablement, certains Adeptes, après la destruction de leur véhicule physique, matérialisent intentionnellement le corps astral d’une manière si complète qu’on dirait des personnes en chair et en os.

15. Cependant, cette matérialisation astrale ne doit en aucun cas être confondue avec la résurrection alchimique.

16. Il est lamentable que certains Initiés aient confondu le processus sacré ALMOADZIANO avec la résurrection ésotérique ALCHIMIQUE.​​​​​​​​​​​​

17. Il s’avère paradoxal que certains Initiés confondent le processus résurrectif de Jésus-Christ avec le processus ​ALMOADZIANO.

18. ​​​​​Il n’est pas superflu d’affirmer solennellement que le GRAND KABÎRE JÉSUS vit encore avec le même corps physique qu’il a eu en terre Sainte.

19. Il ne serait en aucun cas possible de se soumettre au processus ALMOADZIANO si le corps KESDJANO, ou corps astral, ne portait pas à l’intérieur de lui une raison objective et une volonté consciente.

20. Naturellement, il n’est possible de produire ledit processus ALMOADZIANO que lorsque le corps astral est encore dans la Sphère des Sacrements, dans le monde astral.

21. Pour qu’on puisse comprendre le fondement essentiel du processus ALMOADZIANO, il devient indispensable de connaître deux propriétés spécifiques de l’HANBLEDZOIN de l’Être, c’est-à-dire du sang du corps astral.

22. La première de ces qualités est que, si n’importe laquelle de ses parties est séparée et enlevée, aussi éloigné que soit l’endroit où elle est emmenée, il s’établit une connexion extrêmement subtile entre celle-ci et la concentration d’où elle provient.

23. La seconde : quand il s’introduit dans la circulation sanguine d’une autre personne ─ comme dans le cas concret des transfusions de sang ─, le corps astral du donneur et du récepteur restent magiquement liés par le lien du sang.

24. Cela signifie que si l’Initié désincarné portait dans son corps astral le sang de quelque disciple, s’il portait dans ses veines sidérales quelques particules de son HANBLEDZOIN, il pourrait, après sa mort, se matérialiser pour continuer à l’instruire…..

25. Cependant, le seul mélange de sangs n’est pas suffisant, il faut une certaine liturgie très spéciale pour que l’HANBLEDZOIN de l’Être entre Maître et disciple se mélange…

26. Indubitablement les particules de l’HANBLEDZOIN se trouvent dans la circulation sanguine elle-même.

27. Nous conclurons cet article en disant de manière emphatique qu’à cause du grand processus TROGO AUTOEGOCRATIQUE COSMIQUE COMMUN, l’Adepte ayant matérialisé le Corps Astral après sa mort et dans un but précis, au bout d’un an devra forcément retourner à la Sphère des Sacrements…..

Samael Aun Weor

Permettez-moi maintenant, estimés lecteurs, de vous offrir quelques phrases pour la réflexion :

« Tu ne dois avoir de penchant que pour ce qui t’arrive et t’est destiné par la providence, car qu’est-ce qui pourrait t’être plus opportun ? ».
Marc Aurèle

« Ce que le ciel a ordonné de se produire, aucune diligence ni sagesse humaine ne peut l’empêcher ».
Cervantes

« La providence aime être tentée. C’est là le secret de l’homme qui triomphe ».
Bernard Shaw

« L’homme se déplace, Dieu le guide ».
Fénelon

« Dieu est la Vérité et c’est à nous de la découvrir ».
Juan de Muller

Fraternellement,
Kwen Khan Khu

*

code