Quand acquière-t-on la vraie maturité spirituelle ?

Quand acquière-t-on la vraie maturité spirituelle ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Mes amis et amies :

Je m’empresse de vous écrire quelques lignes sur un sujet controversé, je me réfère à :

QUAND ACQUIÈRE-T-ON LA VRAIE MATURITÉ SPIRITUELLE ?

Le sujet de la maturité est assez controversé en ce qui concerne l’être humain. Cela est dû au fait qu’il a non seulement un composant biologique, mais qu’il a, en outre, d’énormes teintes psychologiques.

Il y en a qui disent que la maturité vient avec les années, mais, cependant, à de très nombreuses occasions, nous voyons des adultes de 50, 60, 70 et même 80 ans commettant des actes vraiment absurdes, ce qui nous mène à la conclusion que l’âge n’est pas un facteur décisif dans cette question d’acquérir la MATURITÉ.

Quand une femme a eu des enfants, on pense normalement que cela lui donne déjà le droit d’avoir de la maturité, mais la réalité nous démontre qu’être mère, de nos jours, n’est pas synonyme de maturité. J’ai connu personnellement une mère qui aimait que sa propre fille soit une prostituée, alors quoi ?

Il y a des mères qui, après avoir donné le jour à un enfant, subissent alors une baisse hormonale et ont envie de se suicider. Certaines se suicident, d’autres ont besoin d’un traitement hormonal urgent et d’assistance psychiatrique. Qu’en est-il de la maturité dans ce cas ?

De même, les pères de famille de nos jours, malgré qu’ils soient l’axe de la famille, s’enivrent, frappent leurs enfants, leur propre épouse ou poussent leurs enfants au vol ou aux drogues. Et qu’est-il arrivé à la maturité qu’ils seraient censés avoir ?

Également, même les religieux ou les prêtres, apparemment dédiés à l’étude du divin, se sont maintenant transformés en pédérastes, en violeurs de mineurs, en pédophiles, en homosexuels, etc., etc., et nombre d’entre eux agissent sans aucun scrupule et au nom de Dieu…..

Chers lecteurs, s’il est vrai que les hormones nous poussent ou nous inclinent vers la droite ou vers la gauche, ce qui est certain c’est qu’elles ne sont pas déterminantes à l’heure de devenir matures pour la vie horizontale et encore moins pour la vie spirituelle.

Quand nous scrutons ce sujet à la lumière de la psychologie révolutionnaire de la Gnose et à la lumière des mystères qui doivent nous permettre d’atteindre le sommet de l’AUTORÉALISATION INTIME DE L’ÊTRE, nous découvrons que ce sont les diverses parties auto-conscientes et autonomes de notre propre ÊTRE qui peuvent nous donner la tant recherchée maturité animique. Ainsi, par exemple, celui qui a étudié dans toute sa profondeur le Moi de la luxure, qui l’a compris maintes et maintes fois et sa Divine Mère l’a éliminé par miséricorde, aura alors la maturité animique qui lui fera SENTIR, SAISIR ET COMPRENDRE dans les quarante-neuf niveaux de sa psyché que LE SEXE EST HAUTEMENT SACRÉ et la seule chose qu’il sentira en lui-même sera UN RESPECT TRÈS PROFOND POUR LA FEMME ET POUR DIEU MÈRE, parce que les deux font partie d’une même force : l’une qui vit de façon permanente dans les mondes supérieurs de l’hyperespace ─ Stella Maris ─ et son dédoublement dans le monde physique ─ toute femme que nous voyons ─.

Cependant, nous savons déjà que notre Essence, notre Conscience, est l’instrument de manifestation à travers lequel ces parties sacrées de notre vraie réalité pourraient s’exprimer et, malheureusement, la Conscience est coincée dans les dix mille agrégats énergétiques indésirables qui constituent notre EGO ANIMAL, ce qui nous renvoie à la nécessité impérieuse de MOURIR PSYCHOLOGIQUEMENT pour que ces forces sacrées qui composent notre Père qui est en secret s’activent.

Réellement, patient lecteur, il ne suffit pas de recevoir des Initiations de Feu ou des Initiations de lumière dans ce sentier rocailleux ; nous devons nous détacher de manière profonde des fatalités de la Bête dont le nombre est 666. Pour parler clairement, nous pourrions affirmer que, tant que toutes les abominations qui représentent le Moi existent en nous, nous ne pourrons pas atteindre la maturité nécessaire pour comprendre le mystère de notre ÊTRE et de son royaume, lequel doit être profondément compris.

Cela nous mène à la question de désintégrer, non seulement tous les composants de l’Antéchrist intérieur, mais, également, même les résidus qui continuent d’exister normalement dans un Maître Autoréalisé. Nous pouvons alors parler de la perfection de la Maîtrise, ou de Maître Parfait, ou peut-être d’un ISHMESCH.

C’est pour cela qu’il y a même eu des Maîtres Autoréalisés qui ont ensuite été trahis par des agrégats qu’ils n’ont pas découvert à l’intérieur d’eux-mêmes. Ces philistins se sont chargés de ressusciter dans ces Maîtres les démons qu’ils croyaient ne pas posséder et, finalement, ils ont perdu leur Maîtrise.

Quand il y a de la maturité, cette qualité élucide chez l’Adepte la grandeur de la majesté de l’ÊTRE et elle le mène chaque jour à des réflexions profondes qui se succèdent dans son psychisme de manière automatique. C’est ainsi que l’Adepte se détache de l’illusion de la vie et aspire seulement à NE JAMAIS SE SÉPARER de son point de départ originel, c’est-à-dire de sa Monade divine.​​​​​​​​​​​

Ce fut ce détail qui mena de nombreux Initiés à trahir notre Avatar. Et il s’agissait de personnes qui étaient soi-disant en train de vivre le chemin. Mais ils se sont avérés, arrivés à un certain point, IMMATURES, et une telle faiblesse les a conduits plus tard à l’échec. C’est aussi simple que cela.

C’est la raison profonde pour laquelle il faut que nos prières à Dieu Mère, à l’ÊTRE, aux divinités, soient accompagnées d’un vrai sentiment et d’aspirations de vouloir changer notre nature animique. Pour ce faire, nous devons profiter des vicissitudes que nous rencontrerons afin de NOUS AUTO-OBSERVER et NOUS AUTO-DÉCOUVRIR pour entrer ensuite dans des réflexions profondes. C’est pourquoi le V.M. Samael insistait sur la nécessité impérieuse de pratiquer les SOUFFRANCES VOLONTAIRES et les SACRIFICES CONSCIENTS. De même, nous devons souligner qu’il s’avère nécessaire d’être descendu à l’abîme durant les neuf premiers Travaux d’Hercule ─ correspondants à la Deuxième Montagne initiatique ─ et d’être également arrivé à surmonter les HUIT ANNÉES DE JOB, pour qu’alors notre roi intérieur ─ le Christ intime ─ prenne possession de nos véhicules animiques et s’asseye sur son trône pour accomplir sa mission.​​

Rappelons-nous que dans l’une des œuvres de notre Patriarche ─ le V.M. SAMAEL─, il nous raconte une rencontre qu’il a eue dans le monde causal avec une nonne, laquelle lui a donné la clé pour transporter le corps en état de Jinas. Cette clé indiquait qu’il était nécessaire de nous concentrer sur notre PHILIPPE INTÉRIEUR, l’appeler avec beaucoup d’aspirations et le prier en lui disant : « Au petit ciel, Philippe ! ». Cela ─ dit le V.M. Samael ─ devrait être répété de nombreuses fois jusqu’à parvenir à mettre notre organisme biologique dans la quatrième coordonnée mathématique. Or, nous observons que celle qui a donné la clé à notre Avatar était une simple nonne, ce n’était pas une Maîtresse Autoréalisée. Alors, voici la question : comment cette nonne connaissait-elle cette clé ?

RÉPONSE : ​​​​​​​​​Cette nonne jouissait d’un pourcentage de Conscience assez bon, elle était assez MORTE psychologiquement parlant, et dans cette nonne se manifestaient des parties de son propre ÊTRE qui l’informaient de ces choses merveilleuses… Voilà l’importance de MOURIR PSYCHOLOGIQUEMENT !

Ainsi, illustre lecteur, souvenons-nous de cette phrase que notre adorable Gourou nous répète tellement : « Ce n’est qu’avec la mort qu’advient le nouveau ! ». Les acquisitions de facultés, de pouvoirs, etc., etc., ne nous serviront à rien si nous ne consommons pas la mort DE L’INDÉSIRABLE que nous portons en nous. Cela doit être notre réflexion quotidienne.

Je vous ajoute maintenant quelques phrases opportunes liées à cette thématique :

« Le martyre requiert qu’il y ait une lutte, c’est-à-dire quelqu’un qui conteste la vertu ou la vérité ».
P. Vitoria

« Le martyre est un couronnement de la Foi ».
Fray Damián Cornejo

« La mort est le purgatoire de la vie ».
Roque Barcia

« La mort donne des leçons et des exemples ; la mort guide notre doigt sur le livre de la vie ».
José Martí

« Si tu veux savoir ce qu’est la vie, demande-toi ce qu’est la mort ».
Hebbel

QUOD AGAS, ID AGAS.
─‘Ce que tu fais, fais-le’─.
KWEN KHAN KHU

*

code