L’Auto-observation nous sauvera

L’Auto-observation nous sauvera 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Très appréciés amis et amies :

En faisant des réflexions nécessaires sur notre travail psychologique intérieur, individuel, particulier, je vous fais parvenir quelques considérations qui nous aideront probablement, voyons :

L’AUTO-OBSERVATION NOUS SAUVERA

Il est déplorable qu’à l’intérieur de nos études beaucoup de gens se sentent et pensent être très bons.

Cela nous amène à la conclusion que de nombreux compagnons et compagnes ne savent pas bien manier l’auto-observation et, par conséquent, se laissent entraîner par les Mois bons et finissent par se considérer comme des personnes très bonnes ou excellentes.

Cette croyance de nous croire très bons peut nous brûler à tout moment. Nous avons vu des compagnons qui, à toute demande, disaient toujours « Oui » à tous et à toutes. Ils se sont toujours sentis bons et il y a sûrement une part noble chez eux, mais dans de nombreux cas il y a plus de Mois que de vraie bonté, comme nous l’avons vu.

Que se passe-t-il alors ? Eh bien simplement que ces personnes se sentent bonnes parce que lorsqu’elles agissent elles le sont apparemment, mais si elles ne s’auto-observent pas à fond elles ne percevront pas consciemment que ces actions n’ont pas un fond inconditionnel ou réellement conscient. Mais, quand nous sommes embouteillés, nous penserons toujours que nous sommes effectivement conscients de cela et de tous nos états et pensées.

Malheureusement, si nous ne sommes pas capables de méditer, de réfléchir et de savoir pourquoi nous faisons les choses, si nos actions ne cherchent que quelque chose en retour ou si ce sont des souffrances volontaires ou des actes désintéressés, si nous ne tenons pas compte de tous ces facteurs nous serons une proie pour la Bête intérieure et pour les ténèbres. Si nous ne sommes pas capables de voir et de comprendre ses Mois bons, tôt ou tard nous nous brûlerons. Pourquoi ? Eh bien simplement parce que ces agrégats sont très subtils et ils aiment faire les choses pour se sentir bien ou pour que les autres nous voient comme bons, nous voient spéciaux, dévoués, mais au fond tout cela poursuivra toujours un intérêt. Les Mois bons sont ainsi… Ces Mois sont très dangereux pour nous, pas pour les autres. Voilà pourquoi ils sont très subtils et vraiment dangereux.

Les Mois bons nous font voir une face de nous qui dans la réalité n’existe pas, n’est pas vraie. Que se passe-t-il alors ? Eh bien qu’en disant toujours « Oui » à tout, bien qu’au fond nous ne le voulions pas, ou peut-être dire « Oui » par peur, ou parce qu’on pense travailler sur soi, eh bien nous finissons par nous remplir de frustrations, d’amertumes, d’impuissance, etc., etc., etc. C’est pour cela que la vraie auto-observation, la réflexion, la méditation seront notre salut.

Pourquoi finissons-nous par nous brûler dans le chemin ? Parce qu’après que les Mois bons nous fassent sentir que nous sommes bons, nous ne comprendrons jamais que les autres, eux, voient en nous notre crue réalité, car la réalité est autre, mais nous n’arrivons pas à la voir, et ce qui est grave c’est que nous arrivons à penser que les autres ne nous comprennent pas. Et comme nous serons convaincus que nous sommes très bons, nous n’accepterons jamais ce que les autres voient en nous ou ce que voient certains ou certaines qui eux s’y connaissent en psychologie gnostique.

Nous nous éloignons ainsi de nos compagnons, de nos amis, parce que le Moi de l’orgueil nous fera croire qu’ils ne nous apprécient pas. L’autocompassion nous remplira la tête de mauvaises pensées et de mauvais sentiments envers tous ceux qui eux nous voient. Le pire, c’est lorsque nous ne sommes pas capables d’observer nos pensées et nos sentiments, car dans ce cas nous serons très imbus de nous-mêmes.

Vouloir abandonner le chemin, ou notre institution ─ AGEAC ─, ou ne pas suivre les directives de la Coordination Internationale, c’est le but de la Bête intérieure et des ténèbres. Nous finirons par nous transformer en cette créature désagréable qui apparaît dans le film LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, qu’ils ont appelée GOLLUM, car notre psyché sera atrophiée. Lamentablement, nous n’utilisons notre mental que pour donner des arguments et des explications, mais jamais pour aller au-delà de notre fausse réalité.

Et si nous suivons cette voie, nous allons ainsi mourir physiquement et dans ce cas nous mettrons sur notre pierre tombale : « Ci-gît une bonne personne qui n’a pas été comprise », comme si nous étions tous des Cosmocrators…

Je vous ajoute finalement quelques phrases sur lesquelles réfléchir :

« Il est nécessaire de vivre pour mourir psychologiquement ! ».
Anonyme

« Le bon, quand il se corrompt, devient très mauvais ».
Saint Grégoire le Grand

« L’égoïste a son cœur dans la tête ».
Ovide

« C’est n’être bon à rien que de n’être bon qu’à soi ».
Voltaire

« Le seul égoïsme acceptable est celui qui fait en sorte que tout le monde soit bien pour être mieux soi-même ».
Benavente

PACTA SUNT SERVANDA.
─‘Les pactes doivent être accomplis’─.
KWEN KHAN KHU

*

code