La misión del V.M. Aberamentho

Considérations importantes sur la mission du V.M. Aberamentho

Considérations importantes sur la mission du V.M. Aberamentho 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers amis :

En ces jours liés à la Semaine Sainte que nous célébrons dans tous les peuples chrétiens, il vaut la peine de répondre à ces questions :

Quel fut le ressort secret de la venue du V.M. Aberamentho dans notre monde ?

Réponse : Selon ce que notre béni Patriarche, le V.M. Samael, nous a expliqué, la venue du V.M. Aberamentho fut l’accomplissement d’un pacte très sacré que l’ÊTRE RÉEL de Jésus a fait dans les entrailles de l’Espace Abstrait Absolu, dans un couloir appelé DHYANI PASHA. Là, cet ÊTRE sacré se coucha sur une croix en adoptant la posture dans laquelle nous le voyons aujourd’hui crucifié.

Par la suite, l’ÊTRE du V.M. Aberamentho envoya son Bodhisattva dans le monde tridimensionnel pendant le développement de la quatrième sous-race, concrètement en Terre Sainte, et là il donna une forme physique a son drame convenu avec les dynasties solaires. Ce fut alors qu’eut lieu sa vie, sa passion, sa mort et sa résurrection que nous connaissons tous.

Pourquoi a-t-il fait cela ?

Réponse : Eh bien, justement, sachant que notre monde allait être karmique, il a voulu nous montrer à tous comment quitter la Roue du Samsara et nous libérer du joug de la Grande Loi.

Quelle fut la raison pour laquelle son drame, sa crucifixion et sa résurrection ont-ils été si terriblement douloureux ?

Réponse : Parce que pour changer notre nature karmique il faut non seulement des efforts, mais aussi des super efforts. Dans de telles circonstances, la NÉGATION DU MOI implique des crises épouvantables qui finissent par crucifier celui ou celle qui ose vouloir réaliser en lui/elle-même cette tâche. Cela implique une DÉTERMINATION MORALE FERME de notre part de vouloir, par-dessus tout, arriver à fusionner avec notre Père qui est en secret.

Pourquoi verrons-nous toujours dans les mondes internes le Christ intime, dans le Christianisme et dans le Gnosticisme, à l’image de Jésus de Nazareth et non à l’image d’un autre Adepte ?

Réponse : Eh bien, justement parce que ce fut une détermination faite entre l’ÊTRE du V.M. Aberamentho et la Grande Loi avant que notre monde n’existe. Ce fut l’accomplissement du pacte auquel nous avons déjà fait référence auparavant.

Le V.M. Aberamentho est-il le Chef Suprême de la Loge Blanche ?

Réponse : Oui, affirmatif, pour avoir jeté sur son dos la grande responsabilité d’enseigner à notre humanité le chemin de retour au royaume du Père, chose que les multitudes ne comprennent toujours pas, car ce n’est qu’à travers la Gnose que ces choses-là peuvent être comprises.

Et pourquoi dit-on dans la Gnose que le Christ n’est pas un homme, car il y a eu d’autres christifiés, et que le Christ est un principe, une force atomique ?

Réponse : Car avant que le V.M. Aberamentho n’ait représenté physiquement son drame, d’autres individus sacrés étaient arrivés à s’unir à ce principe qui fait partie des trois forces primaires de la création. Ce principe est appelé dans la Kabbale hébraïque CHOKMAH et dans la Gnose c’est le Deuxième Logos. Il est intéressant de savoir que bien que d’autres comme OSIRIS, QUETZALCÓATL, HERMÈS, etc., etc., etc., soient arrivés à fusionner avec ce principe cosmique, aucun d’entre eux n’a représenté publiquement ce DRAME TRANSCENDANTAL, mais on ne pouvait arriver à connaître ces détails que dans le secret des anciennes Écoles de Mystères.

Et pourquoi à l’époque de Jésus tout ce terrible évènement ne s’exprimait-il dans ses profondeurs que pour les Douze Apôtres et les 72 disciples les plus proches de ce grand ÊTRE ?  

Réponse : Parce que le voile qui enveloppait les traditions sacrées et qui couvrait ces grandes vérités n’avait pas encore été déchiré, il n’avait pas été levé. C’est pourquoi le message du V.M. Aberamentho était plein de paraboles que peu ont pu interpréter clairement. L’église catholique a pris capricieusement l’interprétation des paraboles du V.M. Aberamentho pour créer son credo, dans lequel, d’ailleurs, on ne souligne pas l’importance d’imiter ou de suivre les pas de cet Initié béni qui développa sa vérité en Terre Sainte. Ce qui est par contre souligné c’est que seule la Sainte Mère Église ─ catholique ─ peut nous conduire au royaume des cieux, ce qui est un mensonge, car pour nous approcher des cieux de la Conscience, il faut d’abord en avoir fini avec les MARCHANDS DU TEMPLE ─ c’est-à-dire : les Mois ─, et cette tâche ne peut être effectuée justement que par le Deuxième Logos, le Christ intime.

Quel a été le mérite de l’œuvre du V.M. Samael Aun Weor dans tout cela ?

Réponse : Eh bien ni plus ni moins que d’ouvrir nos yeux pour que nous puissions comprendre l’esprit qui se cache derrière les mots des évangiles.  Le V.M. Samael a accompli la mission sacrée de montrer doctrinalement, avec un luxe de détails, tous les tenants et les aboutissants qui sont renfermés dans les expériences que Jésus de Nazareth a laissées représentées, et le V.M. Samael a laissé tout cela synthétisé dans LES TROIS FACTEURS DE LA RÉVOLUTION DE LA CONSCIENCE, à savoir :

  • MOURIR psychologiquement.
  • NAÎTRE : renaître à l’aide des postulats alchimiques, en d’autres mots, créer une âme pour avoir alors la possibilité de nous unir à notre Esprit divin : l’ÊTRE.
  • SACRIFICE POUR L’HUMANITÉ, car personne ne peut s’échapper de la prison du Samsara ─ roue de souffrances ─ sans avoir d’abord payé ses dettes accumulées après des siècles et des millénaires par les âmes ayant la Conscience hypnotisée par l’EGO ANIMAL. Le V.M. Samael dévoila totalement tous ces mystères pour nous donner l’opportunité d’abandonner notre condition d’humanité endormie.

Pourquoi dans nos enceintes de chambres avancées vénérons-nous le V.M. Aberamentho ?

Réponse : Eh bien tout d’abord pour dire au monde que nous, les gnostiques, reconnaissons comme chef suprême de la bénie LOGE BLANCHE le Maître Jésus de Nazareth, et aussi parce que cette image nous rappelle constamment notre Christ intime en tant que SAUVEUR SALVANDUS particulier.

Les processions que les groupes religieux et les églises échouées organisent durant la célébration de la Semaine Sainte ont-elles un sens transcendantal ?

Réponse : Tous ces actes publics sont beaux, sacrés et méritent notre plus profond respect. Mais, si nous prenons tout ce que les processions nous montrent uniquement comme une reconstitution théâtrale de ce qui s’est passé il y a environ 2000 ans à Jérusalem et non comme quelque chose que nous devons tâcher de vivre dans notre propre chair, eh bien faire tout cela pour ensuite retourner à nos passions égoïques n’a tout simplement aucun sens. Au fond c’est un manque de respect des foules envers les mystères sacrés…..

Je vous invite maintenant à réfléchir sur les phrases suivantes :

« Face au sens du devoir les passions les plus rebelles se taisent ! ».

Kant

« L’homme vit pour faire son devoir et mourir. Le fait de toujours garder à l’esprit ce dernier point rend le premier plus léger ! ».

Theodor Fontane

« Celui qui ne pense à ses devoirs que lorsqu’on les lui rappelle n’est pas digne de la moindre estime ! ».

Plaute

« Ne soyez pas paresseux dans l’accomplissement de votre devoir ; soyez fervents d’esprit, en vous souvenant que le Seigneur est celui que vous servez ».

Saint Paul

« Celui qui nous enseigne quel est notre devoir sans nous apprendre à l’aimer ne vaut rien ! ».

Alexandre Vinet

EX ORIENTE LUX.

─‘La lumière a surgi de l’Est’─.

KWEN KHAN KHU

*

code