Cataclysme

Cataclysme 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Chers lecteurs et lectrices : 

Je m’empresse de vous faire parvenir un texte du V.M. Samael Aun Weor qu’il a voulu publier en son temps, il y a longtemps, et qui fut ensuite inséré comme un chapitre dans l’un de ses MESSAGES DE NOËL. Cependant, bien que nous ayons probablement eu connaissance de ce texte, je considère important que vous soyez tous au courant des évènements qui s’approchent, vu la description que le Maître Samael nous fait dans cet article publié, à l’origine, sous le titre de :

CATACLYSME

« Vers.12-17 : «Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau, et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang et les étoiles du ciel tombèrent sur la Terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous et cachez-nous la face de celui qui est assis sur le trône et devant la colère de l’Agneau, car il est arrivé le grand jour de sa colère, et qui peut subsister? ».

Un jour, me trouvant hors du corps physique en état de NIRVIKALPA-SAMADHI, j’entrai en contact mystique transcendantal avec le troisième aspect de MAHA-KUNDALINI Proserpine, Hécate, Coatlicue, la bénie DÉESSE MÈRE MORT, terreur d’amour et de loi .

Elle prit alors la parole pour dire :

Tout est maintenant perdu, le mal du monde est si grand qu’il a atteint le ciel. Babylone la grande, la mère de toutes les fornications et abominations de la Terre, sera détruite, et de toute cette perverse civilisation de vipères il ne restera pas pierre sur pierre…

Ô, ma Mère ! – répondis-je – sommes-nous alors devant une voie sans issue?

Quelques minutes d’un imposant silence s’étant écoulées, l’Adorable s’exclama :

Veux-tu faire un marché avec moi?

  Oui, oui, oui ! – fut ma réponse .

Alors tu ouvres la voie sans issue, et moi je les tue…

Telles furent ses paroles…

Maintenant, il est ostensible que le marché est en route; pendant que nous délivrons le message pour la Nouvelle Ère du Verseau, Elle les élimine ; la parole de la Divine Mère Nature s’accomplit toujours…

Il n’est pas superflu de rappeler avec une certaine emphase le million de morts au Pakistan année 1970 et les soixante-mille morts du tremblement de terre au Pérou dans la même année…

Des scientifiques de l’Université de Columbia ont informé publiquement qu’il existe une gigantesque crevasse dans les différents océans, résultat des diverses activités telluriques de ces dernières années. Elle a au moins 90000 kilomètres de long, avec une largeur moyenne de quarante kilomètres et une profondeur moyenne de deux kilomètres et demi.

La crevasse va de l’Atlantique jusqu’à l’océan Indien et de l’Antarctique jusqu’à l’Arctique. Elle longe le continent américain de même que l’asiatique; l’océan Pacifique entier est donc au centre de l’énorme ceinture de failles sous-marines.

Il est évident et manifeste que les terribles crevasses sous-marines, citées ci-dessus, ont leur base fondamentale dans la calotte polaire antarctique, près du pôle sud et il est très curieux que l’on ait précisément trouvé là-bas des eaux chaudes entourées par les glaces polaires, à des degrés bien en-dessous de zéro.

Que la faille parte de l’Antarctique et aille presque jusqu’au Cap Horn est quelque chose qui est déjà dûment vérifié. La bifurcation en deux branches est extrêmement intéressante : l’une qui se dirige vers l’Est et l’autre qui se perd en Occident.

On nous a opportunément informé que la faille de l’océan Pacifique suit une trajectoire sinueuse, longeant presque le continent américain, de sorte qu’elle passe par le Chili, le Pérou, l’Équateur, le Nicaragua, le Salvador, le Guatemala, Oaxaca et Guerrero au Mexique, le golfe de Californie, Seattle États-Unis , Vancouver au Canada , et l’Alaska.

On nous a dit qu’en Alaska, cette faille se brise totalement pour continuer le long des célèbres îles Aléoutiennes, et qu’une ramification traverse tout l’Alaska. Les tremblements de terre à Fairbanks, qui est au centre de la péninsule, ont été très particuliers, comme celui qui se produisit en mars 1964.

On nous a clairement expliqué et c’est quelque chose que nous remercions   que la branche déjà vérifiée des îles Aléoutiennes va jusqu’à Tokyo au Japon , en touchant les îles de Sapporo Hokkaido , d’Oahua, de Waohua, de Kawailora et d’autres.

On nous a indiqué très clairement que deux branches secondaires partent du Japon vers Hawaï. Mais la principale faille continue vers les Philippines et la Nouvelle-Zélande, d’où elle revient à son point de départ originel, le mystérieux Antarctique, fermant ainsi un cercle terrible et dangereux.

Nous pouvons être absolument certains que la faille de l’Atlantique a ses fondements dans la mer de Norvège. Que, dans son parcours, elle passe en face de l’Espagne, du Portugal et d’une partie de l’Afrique, est quelque chose qui ne doit nullement nous surprendre. Nous sommes totalement certains que cette faille s’achève près de la Guinée portugaise.

La branche d’Orient :

la faille extraordinaire qui se dirige vers l’est du monde naît, comme on l’a déjà dit, dans le mystérieux Antarctique et passe près du cap de Bonne-Espérance, de Madagascar et de la mer d’Arabie pour se terminer dans l’océan Indien.

N’importe quelle étude analytique judicieuse effectuée sur ce système de crevasses, nous démontre, de manière claire et évidente, que le plus grand danger se trouve dans le Pacifique.

Nul doute que la crevasse du Pacifique générera très bientôt d’épouvantables cataclysmes mondiaux. Il ne fait aucun doute que les lieux les plus touchés par les tremblements de terre et les raz-de-marée sont précisément situés dans l’océan Pacifique, et ceux d’Amérique correspondent en parallèle avec ceux d’Asie…

Par exemple : les îles Aléoutiennes forment par elles-mêmes une ligne qui se trouve approximativement dans le parallèle 50 Nord. Le Japon, presque le même parallèle que San Francisco, en Californie il est curieux que des tremblements de terre en série se déroulent maintenant dans cette péninsule, en touchant précisément Los Angeles et d’autres villes des alentours .

Formose, Hawaï et le golfe de Californie sont sur le Tropique du Cancer. Les Philippines et le Guatemala sont sur le parallèle 15 Sud. La Nouvelle-Zélande et la république du Chili sont sur le parallèle 40 Sud.

Qu’il y ait une relation entre une crevasse et une autre est une chose qui ne doit nullement nous causer de la surprise ; il ne serait pas étrange que l’énorme crevasse qui, en ce moment, met en danger toute la péninsule de Californie, soit intimement associée à tout le système de crevasses du Pacifique.

La mer est un berceau et un sépulcre de terres, d’îles, de péninsules, de continents, etc., etc., etc. Aussi forts et stables que puissent paraître tous les différents aspects géologiques de ce monde, ils peuvent être totalement transformés au moyen du système de crevasses sous-marines.

Nous n’avons pas besoin de faire des suppositions : il est urgent de savoir que dans ces neuf ou dix-mille kilomètres de failles sous-marines, en certains endroits de la Terre, la fracture soit arrivée au point de mettre directement en contact le feu de l’intérieur de la Terre avec l’eau de la mer.

L’élément igné de l’intérieur du monde est en ce moment en agitation ; les pressions et les vapeurs augmentent d’instant en instant… Une activité volcanique inhabituelle s’intensifie dans toute la planète Terre, étant donné que les pressions et les vapeurs cherchent le point de moindre résistance ; la Terre tremble, les tremblements de terre deviendront de plus en plus intenses, les couches les plus résistantes se gonflent jusqu’au jour où elles exploseront…

Toutes les villes et les villages du monde tomberont en cendres comme des châteaux de cartes et un son très étrange sortira des fonds marins.

Et il est écrit en lettres de feu, dans le Livre de la Loi, qu’il y aura autant de morts que de grains de sable dans la mer et il n’y aura pas de solution. Le monde est entré dans une grande crise. La Terre entière entre peu à peu en pleine activité volcanique ; les cratères rejetteront partout des vapeurs délétères, des cendres, du feu… Le ciel s’assombrira, empêchant le passage de la lumière solaire. Le froid deviendra terriblement glacial…

Les glaces polaires, arrachées par les terribles houles, navigueront jusqu’à la zone équatoriale, en refroidissant l’atmosphère, provoquant des décompensations dans l’air, des cyclones mortels qui détruiront des villes entières, des pluies torrentielles, des tempêtes, etc., etc., etc. Dans ces circonstances, il sera impossible de vivre. La race Aryenne c’est-à-dire notre race arrivera à sa fin apocalyptique.

L’Âge De Fer dans lequel nous sommes coïncide sagement avec le cycle ÉLECTRO-CHIMIQUE. Ce cycle a commencé avec la culture gréco-romaine et il s’achèvera en l’année 2500. Les cataclysmes de la fin du KALI-YUGA ont déjà commencé, l’âge noir s’achèvera dans l’abîme…

QUE LA PAIX SOIT AVEC VOUS TOUS ».
Samael Aun Weor

Réfléchissons maintenant, patient lecteur, sur les phrases suivantes :

« Le châtiment entre dans le cœur de l’homme à l’instant où il commet le crime ».
Hésiode

« Le premier châtiment du coupable, c’est qu’il ne saurait s’absoudre au tribunal de sa conscience ».
Juvénal

« Qui crache au ciel lui retombe sur le dos ».
Juan de Torres

« Travaille à éviter les délits pour ne point avoir besoin de châtiments ».
Confucius

SOR NON OMNIBVS AEQUE.
─‘Le sort n’est pas égal pour tous’─.
Kwen Khan Khu

*

code