La race bleue

La race bleue 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Estimés/ées lecteurs/trices :

J’ai le plaisir de vous faire parvenir ce document que le V.M. Samael a sorti en l’année 1975 dans la revue Abraxas. Il s’intitule :

LA RACE BLEUE
Par : V.M. SAMAEL AUN WEOR

« 1.  Des gens à la peau d’une très belle couleur bleue, détenteurs d’une très haute spiritualité et d’une grande science, accompliront dans le futur une mission transcendantale.

2. Il y a, au pôle sud, une ville qui se trouve sous terre. Là vit une race bleue venue de la Galaxie Bleue. Ils ont conservé leurs vaisseaux cosmiques. Ils se nourrissent de produits marins ou d’algues, de poissons, etc.

3. Je veux que vous me compreniez tous. Les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien du genre. Il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il est mieux de comprendre qu’ils possèdent une ville souterraine, faite dans les entrailles de la Terre. S’il y a de la glace sur les rochers et la terre en général, cela n’affecte nullement la ville submergée. Le problème climatologique n’existe pas pour les hommes bleus. Il est ostensible que s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils disposent de nouvelles techniques formidables. Il n’est pas difficile de comprendre qu’ils ont pu créer leur propre climat dans leur mystérieuse ville.

4. Je peux vous assurer que c’est une ville assez grande, très semblable, en taille, à la ville de Mexico, avec plusieurs millions de personnes et beaucoup de maisons, de rues et d’avenues, et un vaste terrain pour y stationner leurs vaisseaux.

5. Naturellement, leurs études sont d’un type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, de la nature, etc. Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole vivant de la sagesse initiatique.

6. Les membres de cette race bleue sont certes vêtus avec élégance et distinction ; ils portent de belles tuniques de style ancien, de belles capes, des sandales de style classique. Ils vont et viennent dans les rues de la ville. Ils sont de taille moyenne et de bel aspect. Ils se déplacent à pied ou dans des voitures différentes de celles que nous connaissons, propulsées par l’énergie électrique. Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre ; ils ont des systèmes, des méthodes économiques immensément supérieurs à ceux que nous avons, nous les pauvres animaux intellectuels de la Terre.

7. En temps et heure, ces gens entreront en action pour aider, concrètement, l’humanité. On nous a dit qu’ils sortiront dans les rues publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette galaxie, portés par l’Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terrienne, en nous aidant intensément depuis la plus profonde nuit des siècles. Ce sont eux en réalité qui instruisirent les architectes des pyramides, qui enseignèrent la doctrine secrète aux atlantes et aux égyptiens, qui établirent les mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie.

8. Les vaisseaux  vont et viennent à travers l’inaltérable infini, car il est absurde de supposer que notre Terre soit le seul monde habité. Réellement, notre planète Terre est comme un grain de maïs dans l’espace. Pourquoi serait-elle la seule à porter la vie ? Cela reviendrait à penser avec une mentalité médiévale, comme ce qu’affirmaient les gens du Moyen Âge, qui pensaient que la terre s’arrêtait au Cap Finistère et qu’elle était plate, carrée, etc., etc., etc.

9. Ainsi, nous devons faire preuve d’un peu de compréhension. Il y a d’autres mondes habités et les gens de ces autres mondes nous rendent visite. Ce qui se passe c’est que nous, ici, nous sommes très barbares, nous sommes vraiment des cannibales en smoking, et au lieu de les recevoir à bras ouverts, on les reçoit à coups de canons, on envoie des avions de chasse les poursuivre comme cela s’est produit aux États-Unis.

10. Les vaisseaux voyagent à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Il est évident que dans la vitesse de la lumière, à l’intérieur de sa zone, se trouve le monde tridimensionnel d’Euclide. Souvenons-nous de la formule d’Einstein : E = MC2, de sorte que la masse est le résultat d’une modification ou d’une multiplication de la vitesse de la lumière au carré. Au-delà de cette équation mathématique nous trouvons la quatrième coordonnée, la quatrième verticale.

11. Les vaisseaux cosmiques s’immergent dans la quatrième coordonnée pour voyager à d’énormes distances. Il est possible de plonger dans la quatrième coordonnée quand nous franchissons instantanément la barrière de la vitesse de la lumière, qui est de 300 000 kilomètres par seconde. Lorsque l’on réussit à traverser cette barrière, on pénètre instantanément dans la quatrième verticale, et c’est seulement en nous déplaçant dans celle-ci qu’il est possible de conquérir l’espace. Mais pour nous déplacer là-bas, il faut d’abord définir la quatrième coordonnée. Tant qu’on ne l’aura pas définie, nous aurons une géométrie totalement tridimensionnelle. Avec la métagéométrie, il sera possible d’élaborer une physique à quatre dimensions. Une fois sur cette base-là, avec une physique de ce genre, il sera possible de construire des vaisseaux tétradimensionnels capables de franchir instantanément la vitesse de la lumière. Ces vaisseaux seront évidemment un triomphe s’ils sont propulsés par l’énergie solaire. Je ne crois pas que l’on puisse conquérir l’espace infini avec le combustible liquide. Je sais que ces vaisseaux cosmiques qui voyagent à travers l’espace, pilotés par des extraterrestres, s’immergent instantanément dans la quatrième verticale pour voyager à travers l’infini.

12. ​​ Lorsque cette époque finale viendra, ces êtres extraterrestres emmèneront dans leurs vaisseaux certains humains. Certes, au moment précis, au bon moment, ils emmèneront ce que la Terre a de mieux, l’élite. Ils sauveront ceux qui valent réellement la peine d’être sauvés. En tout cas, ils sont pleinement disposés à servir et à nous aider au dernier instant.

13. Ce sont des hommes authentiques dans le sens le plus complet du terme, ils connaissent très bien les animaux intellectuels ; ils ont des instruments précis pour localiser n’importe quelle personne, où qu’elle vive ou où qu’elle se trouve, il est impossible d’échapper à leurs yeux. Ils savent très bien quels sont les êtres qu’ils doivent sauver. Leurs facultés spirituelles sont pleinement développées.

14. Au temps de l’Égypte, de l’Assyrie, de la Babylonie…, ces hommes furent reçus comme de véritables Dieux ; malheureusement, nous sommes dans l’Âge de Fer, à l’époque de la dégénérescence mondiale et c’est pour cette raison qu’ils se mêlent rarement aux foules… ».

Je vous offre maintenant, chers lecteurs, ces phrases pour la réflexion :

« La chasteté est une grande vertu, mais tout le monde se moque des vieilles filles, et se moquerait des vieux garçons si on n’avait pas conscience que pour un homme il est facile de sauter par-dessus beaucoup de choses sans nuire à sa renommée ».
Pío Baroja

« Sauver la civilisation, c’est sauver la vie d’un peuple ».
Victor Hugo

« La compassion est ce qui nous rend vraiment humains et nous empêche de nous transformer en pierre, comme les monstres sans compassion qui apparaissent dans les mythes ».
Anatole France

« L’homme supérieur est impassible de nature ; on le loue, on le blâme, peu lui importe, c’est sa conscience qu’il écoute ».
Napoléon

« La conscience est la voix de l’âme ; les passions, celle du corps. La conscience a plus de mille langues ».
Shakespeare

OMNIA IN DUOBUS, DUO IN UNO, UNOS IN NIHILO.
─‘Tout dans la dualité, la dualité dans l’Unité, l’Unité dans le Néant’─.
KWEN KHAN KHU

*

code