À quoi sert-il d’exister physiquement ?

À quoi sert-il d’exister physiquement ? 850 480 V.M. Kwen Khan Khu

Estimé lecteur : 

À cette occasion, permettez-moi d’écrire sur quelque chose que je considère important à prendre en compte et c’est la suivante :

À QUOI SERT-IL D’EXISTER PHYSIQUEMENT ?

Les auteurs de la Théologie, les exégètes, les philosophes et tous ceux qui se sont une fois intéressés à étudier la Gnose, sont tous arrivés à la conclusion selon laquelle les gnostiques préfèrent ne pas exister

Évidemment, tous ces intellectueloïdes tirent ces conclusions en se basant sur d’anciens manuscrits gnostiques dans lesquels les dévots de cette sainte doctrine, il y a 2000 ou 3000 ans, ne souhaitaient vivre que dans le Plérôme, dans ce que les grands Adeptes autoréalisés ont appelé « LA GLOIRE DU PÈRE », etc., etc., etc.

Cependant, cher lecteur, notre Patriarche a été très direct quand il a écrit dans son œuvre MON RETOUR AU TIBET sur les causes de l’existence, et il nous y énumère alors trois causes :

  1. Causes physiques.
  2. Causes métaphysiques.
  3. Causes karmiques.

Notre Maître bien-aimé en vient même à nous expliquer profondément que notre propre monde a été créé pour obliger d’anciens Cosmocrators, qui commirent des erreurs dans de précédents Maha-Manvantaras, à venir, et ils ont ainsi eu notre planète comme école pour régler leurs dettes. Cela semble réellement horrible! ─ pardonnez-moi si je vous écris de cette manière… ─.

Cependant, ce qui est sûr c’est qu’une fois qu’une humanité perd son statut divin, seul l’attend LE CHAOS, et avec le CHAOS viendra donc, évidemment, la GRANDE LOI voulant mettre de l’ordre dans celui-ci. Tout cela suppose des tragédies, des drames, des agonies, des incertitudes, des douleurs de toutes sortes, etc., etc., etc.

On nous a même dit que les Lémuriens, la TROISIÈME GRANDE RACE, qui possédait encore la capacité de perception des VÉRITÉS COSMIQUES, visualisèrent le futur de l’humanité et ils restèrent sous le choc, raison qui les mena à penser à UN SUICIDE MASSIF, lequel fut évité justement par d’autres Cosmocrators qui provoquèrent que l’espèce humaine TOMBA AMOUREUSE de ce que nous appelons aujourd’hui VIE…

Après que cette Race soit tombée dans la dégénérescence animale, le résultat fut que commença la CATASTROPHE CONTINUE DE CETTE FOURMILIÈRE HUMAINE, car nous avons donné vie à cette chose dégoûtante que nous appelons EGO PLURALISÉ, avec toutes ses conséquences que nous traînons encore aujourd’hui. Ainsi, patient lecteur, il est facile de déduire qu’EXISTER C’EST VIVRE PRISONNIER DU KARMA, que ça nous plaise ou non.

Depuis cette époque, aliénés dans notre Conscience perturbée, le mal nommé « homme » n’a généré que des guerres, des guerres et encore des guerres, toutes justifiées avec des conceptions ridicules sur la LIBERTÉ, LA GLOIRE, LA NÉCESSITÉ D’UNE ÉCONOMIE, LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES, et mille et une autre stupidités, car on a ensuite découvert que toutes ces déraisons étaient des planifications perverses de certains groupes pour pouvoir maintenir sous leur joug cette société misérable.

Au fil des siècles et des millénaires, les choses ne se sont pas arrangées mais elles ont plutôt empiré. De ce fait, avec l’apparition de la technologie ─ œuvre d’une Conscience endormie ─, nous avons apparemment fait notre petite vie plus ou moins confortable, mais maintenant nous savons que cette technologie a détruit des océans, des mers entières, des fleuves maintenant pollués dans lesquels les personnes ne peuvent même plus se baigner sous peine de supporter ensuite une infection mortelle, etc.

Cette même technologie a construit l’automobile, qui a rendu HEUREUX PLUS D’UN IDIOT avalé par sa vanité et son orgueil. Ensuite, de nos jours, cet engin que nous appelons véhicule s’est avéré être le polluant numéro un de notre atmosphère et en conséquence des millions de personnes meurent par an, dans divers pays. Alors où en sommes-nous ? 

Les avions, « L’invention du siècle » aux dires de certains, à quoi ont-ils servi ? RÉPONSE : à détruire la couche d’ozone qui s’avère aujourd’hui irréparable. Les engins aériens, comme les fusées lancées dans l’espace, ont totalement détruit l’OZONE et maintenant LE CANCER DE LA PEAU a éclaté PARTOUT. Même ainsi, les foules, fascinées, continuent de rêver que nous irons tous un jour sur Mars et que là-bas « La vie sera différente… », disent-ils.

Nous avons créé une science médicale divorcée de l’ÊTRE, qui a donné à quelques individus surnommés médecins le permis de tuer les humains. C’est pour cela qu’ils nous font signer un papier avant une opération risquée, pour qu’eux ─ les dénommés MÉDECINS ─ puissent se laver les mains et éviter que quiconque les dénonce pour une maladresse survenue durant l’intervention chirurgicale. Cela est-il de l’humanisme ? Pouvons-nous appeler cela de la science ou peut-être serait-il mieux de les cataloguer comme des BOUCHERS DE L’HUMANITÉ ? Énigmes, énigmes, énigmes !

Si la science était dans les mains de l’ÊTRE, et l’ÊTRE étant l’omniscience incarnée, il est évident qu’énormément de maladies se guériraient et, ainsi, des milliers de vies seraient sauvées. Maintenant même, en ces tristes années que nous sommes en train de vivre, le CORONAVIRUS a déclenché les alarmes mondiales et aussi LA CONVOITISE DE NOMBREUSES PERSONNES SANS SCRUPULES, au point d’avoir élaboré des VACCINS en un temps record ─ chose qui ne s’était jamais faite auparavant ─ pour profiter de l’angoisse des masses, et les entreprises pharmaceutiques ont eu l’impudence de dire : « Nous déclinons toute responsabilité quant aux effets indésirables que ce vaccin peut provoquer !! ». Même ainsi, sachant cela, les moutons humanoïdes supplient d’être vaccinés, comment comprenons-nous ceci ?

Nous avons eu depuis des millénaires de grands hommes dans l’histoire politique de l’humanité, depuis les égyptiens, les grecs, les mésopotamiens, jusqu’à nos jours, et que leur est-il arrivé ? Nombreux furent assassinés par le biais de conspirations couvertes par l’envie, comme les assassinats de Caius Jules César, d’Abraham Lincoln, de Simon Bolivar ─ qu’ils emmenèrent à la tombe à cause de ses grandes peines morales ─, Pancho Villa ─ assassiné par ses propres compagnons de bataille ─, John Fitzgerald Kennedy ─ assassiné pour le fait de vouloir mettre fin à la famine en Amérique Latine avec son Alliance pour le progrès ─, etc., etc., etc.

Amis et amies, maintenant même, tandis que vous lisez ces lignes, peut-être êtes-vous contrits par la mort d’un proche survenue il y a quelques mois, ou par la mort d’un animal que vous adoriez, ou par la mort d’un enfant dans des circonstance qui auraient peut-être pu être évitées, ou peut-être êtes-vous coincés dans un pays quelconque et vous ne pouvez pas voir vos parents physique à cause de la pandémie mondiale, etc., etc. Pouvons-nous appeler cela exister ?

Sans l’ombre d’un doute, chers amis, l’existence, malheureusement, ce n’est pas nous qui la décidons mais notre Monade intérieure profonde. Elle a ses raisons qui échappent à notre entendement. Et il s’avère très triste que dans la chaînes de cette fameuse existence nous devions supporter le joug d’une loi épouvantable appelée : TROGO AUTOÉGOCRATIQUE COSMIQUE COMMUNE, qui se traduit pas manger et être mangé. Évidemment cette loi sert pour que la nature elle-même se renouvelle maintes et maintes fois, mais le prix est très élevé et fort douloureux. Personne n’aime voir un crocodile dévorant sauvagement des petits veaux ou des gnous ou des zèbres, etc., etc., etc. Gnostiquement, nous savons au moins que tous ces mécanismes font partie de l’intelligence du Theomegalogos afin que les mondes suivent leur cours, mais le fait que ce soit DOULOUREUX ne fait aucun doute, le nier serait une suprême sottise.

Devant ce panorama, il y aura assurément des naïfs qui élèveront leur voix en me disant : « Bon, bon, ne soit pas fataliste, il faut voir le bon côté de la vie ! », et je leur demande : quel est ce bon côté ? Est-il par hasard amusant que cette mère physique que nous aimons beaucoup, nous la voyions ensuite souffrir d’un cancer qui est soudain apparu et qui l’a emmenée dans l’autre monde en quelques semaines ou après une très longue agonie ? Est-ce cela le bon côté de la vie ? Quelle blague !

Aussi, selon toute vraisemblance, la fameuse psychologie moderne de nos jours sombres lancera contre celui qui écrit ces lignes sa bave diffamatoire prétextant que je suis un personnage aigri ou un frustré, nous connaissons déjà son langage… Rien de tout cela, ce que j’écris je le fais conscient d’une réalité que des millions de personnes vivent chaque jour.

De même, nous pourrions appeler bonheur le fait qu’une femme ait donné le jour à un enfant. Tout ira bien tant qu’il grandi. Quand il aura un an ou un an et demi et que le bébé n’articule aucun mot, alors les MÉDECINS diront à cette mère : « Nous sommes désolés, madame, nous sommes très désolés, mais votre enfant a un problème au cerveau et il ne pourra jamais parler ! ». Alors ? Et cette mère devra traîner toute sa vie cette frustration clouée éternellement dans son cœur. Est-ce cela le bonheur de ce que nous appelons vie ? Évidemment la Gnose a des réponses dialectiques et doctrinales pour expliquer toutes ces choses : que c’est la Loi du Karma, que c’est la Loi d’Accidents, que c’est un karma de la mère qu’elle devra payer, etc., etc., etc. ; mais ce qui est sûr, c’est que cela que nous pensions faire partie du bonheur n’était pas vrai. C’est alors que nous devons penser : Et suis-je venu à l’existence pour cela ? Pour porter ce poids toute ma vie ? Et quelle faute mon enfant a-t-il commise pour subir tout ça s’il vient juste de venir à la vie ? Etc., etc., etc.

Tout cela nous confirme que nous étions mieux dans les dimensions supérieures, avant de venir au monde physique. Et sans doute, cela que nous appelons tant la VIE fut un piège dans lequel nous sommes restés coincés durant un temps. Certes, c’est pour ça que l’on dit que la PARQUE est notre libératrice, bien que nos Mois d’attachement crient désespérés.

La CONCLUSION, c’est qu’il n’y a qu’une seule crue réalité des faits : tant que nous avons la CONSCIENCE ENDORMIE et l’EGO PLURALISÉ comme cause de cet endormissement, tout ce que nous recevrons au cours de notre soi-disant existence seront des IMPRESSIONS et encore des IMPRESSIONS, la majorité d’entre elles désagréables, comme c’est courant, pour comble, dans une Race quand celle-ci vit son Kali-Yuga, ce qui est notre cas.

Une seule chose justifierait d’exister : LUTTER POUR INCARNER L’ÊTRE. Savez-vous pourquoi ? Eh bien, simplement parce qu’Il a le pouvoir de nous sortir de cette roue maudite que nous appelons SAMSARA, raison pour laquelle les hindous l’appelaient LA ROUE DES FATALITÉS. Cela de naître pour ensuite mourir, renaître pour mourir à nouveau, et au milieu de tout cela des souffrances, des souffrances et encore des souffrances, ne peut plaire qu’aux MASOCHISTES…

Il nous faut avec une urgence maximale DISSOUDRE LE MOI, NOTRE ENNEMI SECRET, pour expérimenter la VRAIE VIE LIBRE DANS SON MOUVEMENT dans les dimensions supérieures de l’espace !, là où la RELATIVITÉ ne nous fait pas de coups macabres comme ceux que nous expérimentons et voyons chaque jour. Cela IL FAUT LE SAISIR ET LE COMPRENDRE TRÈS, TRÈS, TRÈS À FOND, amis et amies…

J’achève ces lignes en vous invitant à la réflexion avec les phrases suivantes :

« La conscience de l’homme juste se moque de la renommée ».
Ovide

« Ne prêtons aucune attention à ce que nous avons sous les yeux. Indifférents à ce qui nous entoure, nous partons en quête du lointain ».
Pline

« Tous ceux qui vivent rêvent ».
Calderón

« Si tu me trompes une fois, c’est de ta faute ; si tu me trompes deux fois, c’est de la mienne ».
Anaxagore

« Il arrive très souvent que l’homme se trompe d’abord lui-même avant de tromper les autres ».
Balmes

DAT JVSTVS FRENA SVPERBIS.
─‘Le juste met un frein aux orgueilleux’─.
Kwen Khan Khu