Méthode pour ordonner au mental

Méthode pour ordonner au mental 850 480 Universal
Il faut un peu discuter avec le mental quand il ne veut pas obéir. Nous devons nous adresser au mental en lui disant, par exemple : « Mental, pourquoi ne m’obéis-tu pas ? Obéis-moi ! Qu’est-ce que tu veux, mental ? ». Plus tard, avec le développement des facultés, le mental nous répondra comme s’il était une personne complètement différente. Il nous dira : « Je veux cela », ou « Je désire telle autre chose », ou simplement par le biais d’une image représentative, par le biais de quelque représentation intellective, il nous montrera ce qu’il veut. Alors, nous pourrons lui dire : « Ce que tu désires, mental, ne sert à rien, c’est faux. Obéis-moi ! Je suis ta Conscience et tu dois m’obéir, mental ! ». Ainsi, peu à peu, nous allons le dominer. Il faut apprendre à discuter avec lui, le traiter de la même façon que les muletiers traitent un âne qui ne veut pas obéir. Avez-vous vu, mes frères, comment les dresseurs de chevaux traitent les chevaux ? Parfois, Ils vont même jusqu’à les réprimander, et c’est ainsi que nous devons faire avec le mental : le traiter comme un âne ou un cheval, comme quelque chose qui doit apprendre à obéir. Ne pas être esclave du mental, parce que si nous sommes esclaves du mental, nous allons à l’échec. Il y a un point très délicat pendant la méditation. Souvent, quand on croit qu’on est arrivé à la quiétude et au silence du mental, on n’y est pas encore arrivé. Alors, on doit alors fouiller à l’intérieur, on doit dire au mental : « Mental, que se passe-t-il ? Que désires-tu ? Pourquoi n’es-tu pas tranquille ? Obéis-moi, tu dois être tranquille ! ». Parfois, si vos facultés supérieures sont assez développées, vous pourrez voir les représentations de votre mental. À cet instant, il répondra avec telles ou telles scènes. De cette façon, il vous dira ce qu’il veut. Mais, c’est précisément le moment de savoir lui répondre, de savoir traiter ce mental de la même façon qu’un muletier traiterait un âne qui ne veut pas obéir, mais qui, à la fin, resterait calme.

Samael Aun Weor
Le Cinquième Évangile, conférence « Mécanismes éphémères du mental »

*

code